Samedi, 15 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Arts >

Contes du jour et de la nuit

Névine Lameï, Dimanche, 17 décembre 2017

Samia Jahine, fille du célèbre poète Salah Jahine, vient de lancer son CD Di Al-Hikaya (voilà l’histoire), sur lequel elle raconte des contes anciens. Son objectif : contribuer à préserver le patrimoine oral du Moyen-Orient et de l'Afrique.

Contes du jour et de la nuit
Soirée de contes par Samia Jahine à la librairie Diwan, à l’occasion du lancement du CD Di Al-Hikaya (voilà l’histoire).

D’une librairie à l’autre, d’un espace culturel à l’autre, Samia Jahine anime des soirées de contes pour enfants, faisant de la publi­cité pour son premier CD intitulé Di Al-Hikaya (voilà l’histoire). Elle y reprend des contes anciens. « L’idée du CD est née au bout d’une année de travail de recherche portant sur notre héritage culturel, notam­ment oral, qui fait partie intégrante de la tradition orale du Moyen-Orient et de l'Afrique. Ce legs de nos ancêtres est supposé être transmis d’une génération à l’autre, mais il risque aujourd’hui de tomber dans l’oubli. Et ce, à cause de la nouvelle technologie qui a envahi notre quotidien et privilégie le visuel par rapport à tout le reste. Nos enfants ris­quent de perdre le lien social. Ecouter des histoires est pour moi le premier pas vers la communication, l’apprentissage et le déve­loppement de la parole », déclare Samia Jahine, la fille du célèbre poète du dialectal Salah Jahine, qui a participé à plusieurs groupes de théâtre et de musique, comme Eskenderella.

Samia Jahine a le talent du récitatif. Elle excelle à déclamer de la poésie sur scène, notamment depuis sa collaboration, en 1996, avec la troupe Al-Charie (la rue). « Je suis née dans une famille passionnée de contes oraux, transmis de père en fils. Les contes que me racontait mon père, à l’âge de six ans, sont bien forgés dans ma mémoire. J’aime de temps à autre rassembler les enfants de ma famille et de mes amies, chez moi, afin de leur raconter des histoires que je connais par coeur. Pour attirer un enfant, il faut avoir l’esprit enfan­tin », souligne Jahine, dont la voix est parfaite­ment accordée aux sons de son âme. C’est ce que l’on ressent en écoutant les huit contes pour enfants sélectionnés pour le CD Di Al-Hikaya. Ce dernier a été produit par C Media, la bande-son étant de Omar Jahine et le montage audio de Khaled Waked. « Ce sont mes amies Qessmat Al-Sayed et Marwa Al-Séoudi qui m’ont aidée à obtenir le soutien de l’Institut égypto-danois pour le dialogue (DEDI) », indique Samia Jahine. Le CD est distribué gratuitement lors des soirées men­suelles qu’elle anime à l’occasion de son lan­cement. En effet, le projet Di Al-Hikaya ne vise pas essentiellement à réaliser un bénéfice matériel, mais plutôt à archiver des contes en voie de disparition. D’où aussi la création du site web www.dilhekaya.com, sur lequel figure pour l’instant uniquement le conte Al-Zëb Wal Hamal (le loup et l’agneau), écrit autrefois par son père Salah Jahine. « J’ai voulu donner au projet l’empreinte de mon père. Petit à petit, nous chargerons les sept autres contes », assure Samia Jahine.

Le charme de la voix
Les sons d’animaux, leur monde, les his­toires agitées, pleines de suspens, de fantaisie et d’amusement constituent le dénominateur commun des huit contes du CD, marqué aussi par le côté musical et poétique. Outre Le Loup et l’agneau, il y a notamment Badlet Al-Metaayeq (la veste de Monsieur l’élégant), Bent Boumbetta (la fille Boumbetta, vivant dans la maison de l’ogre), Bir Zoweila (le puits de Zoweila) et Leila Men Gheir Qamar (une nuit sans lune), inspiré du roman Endama Nam Al-Qamar (quand la lune s’en­dort) de Mona Al-Chayeb, sur le conflit entre la lune et le soleil.

Le charme de la voix de Samia Jahine, sa spontanéité et sa gaieté accentuent l’intrigue dramatique — de quoi attirer les enfants aussi bien que les adultes. « Je me suis demandé au début du projet s’il fallait choisir des contes à portée pédagogique, des contes célèbres ou des contes faciles à comprendre. J’ai préféré ensuite faire une sélection aléatoire. L’ingénieure Maha Tewfiq, une amie proche de ma famille et qui a elle-même un large réper­toire de contes, m’a beaucoup aidée à faire un choix. Tout un monde de princesses, d’ogres et de génies s’est alors ouvert à mes yeux », raconte Samia Jahine. Pour lancer son CD, elle s’est de plus inspirée de deux livres de l’écri­vain Ahmad Tewfiq : Hekayat Al-Ganoub (contes populaires d’Assiout) et Kitab Al-Hawadite (le livre des contes), aux éditions de l’Organisme égyptien du livre, 2015. « Les contes de la Haute-Egypte et du Delta circu­lent encore dans ces régions. Peut-être parce que la technologie moderne n’a pas encore tellement affecté la vie en dehors des grandes villes. En tout cas, c’est ce que j’ai remarqué pendant mon travail avec les enfants de la chorale de l’Association de la Haute-Egypte, qui aimaient partager les contes de leurs ancêtres. Ceux-ci constituent pour eux une référence très riche », conclut Samia Jahine.

Soirée de contes, en janvier prochain, au centre Bardou, immeuble 2, rue 12, Maadi (la date précise reste à déterminer).

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique