Vendredi, 12 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Arts >

Le chant arabo-andalou revisité

Névine Lameï, Lundi, 13 juin 2016

Lancé il y a quelques années par la fondation Al-Mawred Al-Saqafi (ressource culturelle), le festival Hay est devenu un rendez-vous incontournable du Ramadan, au théâtre Guéneina. Il présente un large éventail de concerts, variant les musiques, les pays et les hôtes. Présentation de trois spectacles au menu cette année

Le chant arabo-andalou revisité
Dorsaf Hamdani.

Chanteuse et musicologue tunisienne diplômée de la Sorbonne, Dorsaf Hamdani est cette artiste formée au malouf, la musique arabo-andalouse de Tunisie et aux genres semi-classiques, nés au Machreq au XXe siècle. Hamdani apprend le solfège occidental et tente des expériences de fusion world dans son pays, et à l’étranger. Elle chante à l’Opéra du Caire et collabore avec de grands maîtres de musique arabe, tels les maestros Salah Ghobachi et Sélim Sahab. En 2010, elle participe à la création Ivresses, autour de la poésie de Omar Khayyam, en compagnie du chanteur persan Alireza Ghorbani. Hamdani tend aussi l’oreille vers l’Est, vers le Liban et l’Egypte, aux grandes voix arabes et aboutit au projet Amirat Al-Tarab (princesses du chant arabe) mêlant les répertoires des divas Oum Kalsoum, Fayrouz et Asmahan. L’art de Hamdani assume pleinement un « multiculturalisme radieux », incarnant les mutations de la Méditerranée contemporaine.

Le 25 juin, à 21h30

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique