Lundi, 24 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Au quotidien >

Amr Nabil : Certains détails comme l’émotion et la créativité ressortent avec plus de sensibilité chez la jeune génération

Dina Bakr, Mardi, 05 mars 2019

Trois questions à Amr Nabil, responsable du département des photographes de presse au syndicat des Journalistes.

Amr Nabil

Al-Ahram Hebdo : Quels sont les critères d’une photo primée ?

Amr Nabil : Le choix répond aux critères internationaux. D’abord, il faut sélectionner les 5 membres du jury, qui doivent tous être des photojournalistes expérimentés et possédant une vaste culture dans ce domaine. En 2018, pour la première fois, nous avons accueilli au jury une jeune femme photographe en la personne de Héba Khamis, pour profiter de son talent et de son expérience, car elle a été décorée l’année dernière par un prix international. Cela peut encourager la nouvelle génération à suivre son exemple. Etre jeune et de surcroît une femme permet d’avoir une vision différente en tant que membre du jury. Certains détails comme l’émotion et la créativité ressortent avec plus de sensibilité chez la jeune génération.

— Comment le jury travaille-til ?

— On utilise un programme d’ordinateur et chaque membre du jury attribue un nombre d’étoiles à chaque photo. Le programme classe automatiquement les photos qui ont récolté le plus grand nombre d’étoiles en premier et ainsi de suite. Ensuite, un débat est ouvert avec les membres du jury pour choisir la photo gagnante à travers un vote.

— Une photo primée doit-elle avoir été publiée dans la presse ?

— Pas forcément. Les journaux n’accordent pas suffisamment d’espace aux photos. Par ailleurs, le photojournaliste ne doit pas obligatoirement être membre du syndicat des Journalistes. Ce qui compte, c’est le professionnalisme dont il a fait preuve en prenant la photo.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique