Samedi, 15 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Santé >

Santé en bref

Mardi, 28 septembre 2021

Sinovac efficace contre les formes graves du Covid-19

bref

Le vaccin anti-Covid-19 Sinovac est très efficace contre les formes graves de la maladie, bien que ses rivaux Pfizer et AstraZeneca aient montré de meilleurs taux de protection, a montré une étude à grande échelle menée par le gouvernement malaisien. L’étude a révélé que seuls 0,011 % sur quelque 7,2 millions de receveurs du vaccin Sinovac ont été admis dans une Unité de Soins Intensifs (USI) suite à une infection au Covid-19. Les chiffres correspondants ont été de 0,002 % sur 6,5 millions pour le vaccin Pfizer, et de 0,001 % sur 744958 pour AstraZeneca. Il y avait des différences démographiques parmi les receveurs des trois vaccins, ce qui pourrait expliquer la différence des résultats, a déclaré Kalaiarasu Peariasamy, directeur de l’Institut de recherche clinique qui a mené l’étude.

L’OMS recommande les anticorps de Regeneron

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a recommandé, la semaine dernière, les anticorps de synthèse de Regeneron comme un traitement contre le Covid-19, mais « seulement dans certains cas bien précis ». Selon un avis des experts de l’OMS, ce traitement est recommandé, d’une part, chez « les patients avec des formes non sévères du Covid-19 qui sont à haut risque d’hospitalisation », comme les personnes âgées ou celles dont le système immunitaire est affaibli (par un cancer ou après une greffe d’organe, par exemple). D’autre part, le traitement est recommandé chez les patients atteints « d’une forme sévère ou critique et qui sont séronégatifs, c’est-à-dire qui n’ont pas développé leur propre réponse en anticorps » malgré l’infection. « Pour tous les autres types de patients Covid-19, il est peu probable que les bénéfices apportés par ce traitement aux anticorps soient significatifs », écrit le journal médical The BMJ dans le communiqué de presse qui accompagne cet avis.

Les cancéreux répondent bien aux vaccins Covid-19

bref

Les personnes atteintes de cancer développent une réponse immunitaire favorable aux vaccins anti-Covid-19 sans ressentir plus d’effets secondaires que la population générale, ont rapporté cinq équipes de recherche distinctes lors d’une réunion d’oncologues européens la semaine dernière. Sur 791 patients atteints de cancer, qui ont reçu le vaccin à deux doses de Moderna, des taux adéquats d’anticorps ont été trouvés chez 84% de ceux qui recevaient une chimiothérapie, chez 89% de ceux recevant une chimiothérapie associée à une immunothérapie et chez 93 % des patients sous immunothérapie seule. Ces résultats se comparent favorablement aux réponses en anticorps observées dans un groupe distinct d’individus sans cancer. Dans une étude portant sur 44000 receveurs du vaccin Pfizer à deux doses, les chercheurs n’ont trouvé aucune différence dans les effets secondaires ressentis par près de 4 000 participants atteints d’un cancer passé ou actuel.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique