Mercredi, 29 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Santé >

Santé en bref

Mardi, 25 mai 2021

Coronavirus : Au moins 6 à 8 millions de décès

Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a situé à environ 3,4 millions le nombre de décès attribués au coronavirus, une experte de l’organisation a estimé vendredi que la pandémie aurait causé « environ 6 à 8 millions » de morts directes et indirectes. « Cela correspond aux estimations similaires qui prévoient toutes que le nombre total de décès soit au moins 2 à 3 fois plus élevé » que le bilan officiel des morts du Covid-19, a indiqué en conférence de presse Dr Samira Asma, sous-directrice générale chargée des données à l’OMS.

L’écart entre ce que les experts appellent la surmortalité ou « l’excès de décès » et le bilan officiel du nombre de morts résultant du Covid-19 est lié à plusieurs facteurs. Certains pays prennent notamment du retard dans la notification des décès, tandis que des personnes meurent sans avoir été testées. D’autres sont décédées d’autres maladies pour lesquelles elles n’ont pas pu se faire soigner, soit par crainte d’aller dans les centres de santé, soit en raison des mesures de confinement.

Sanofi remonte dans la course aux vaccins anti-Covid-19

Alors que le développement de son sérum anti-Covid-19 essuyait un retard en janvier dernier, le laboratoire français Sanofi a présenté lundi les premiers résultats de ses essais cliniques. La phase 2 de ces essais sur l’être humain montre ainsi des « concentrations élevées d’anticorps neutralisants » chez les adultes à des niveaux « comparables à ceux observés chez des personnes qui s’étaient rétablies d’une infection », note Sanofi dans un communiqué. Autrement dit, les sujets de cette phase test répondent bien au traitement. Le laboratoire a également indiqué qu’il lancerait la production du sérum en parallèle de la phase 3, dans les prochaines semaines. L’autorisation de mise sur le marché est attendue pour le dernier trimestre 2021.

A en croire le président de Sanofi-France, Olivier Bogillot, cette 3e phase devrait permettre de développer un vaccin efficace contre le Covid-19, mais surtout contre les variants britannique et sud-africain. Il affirme également que la technologie utilisée dans le sérum le rendrait « plus facile à utiliser ».

Les vaccins autorisés en Europe efficaces contre les variants

Les vaccins actuellement déployés dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus en Europe semblent offrir une protection face à tous les variants de la maladie qui suscitent des inquiétudes, a dit jeudi le directeur régional pour l’Europe de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). « Tous les variants du coronavirus qui sont apparus jusqu’à présent répondent aux vaccins disponibles et autorisés », a dit Hans Kluge lors d’un point presse.

Les pays européens déploient actuellement des campagnes de vaccination contre le coronavirus avec les produits de plusieurs fabricants de médicaments, dont Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique