Vendredi, 19 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Le FMI achève sa troisième revue pour l'Egypte sur un ton positif

Farah Alazzouni , Mercredi, 12 juin 2024

Le FMI a salué les mesures de réformes économiques entreprises par l’Egypte. L’impact de la guerre à Gaza et les perturbations en mer Rouge suscitent cependant certaines craintes, notamment sur la croissance.

Le FMI achève sa troisième revue sur un ton positif
Les 4e, 5e, 6e, 7e et 8e revues seront achevées, débloquant environ 1,3 milliard de dollars pour chaque tranche. (Photo : AP)

L’Egypte a conclu un accord avec le Fonds Monétaire International (FMI) pour la troisième revue de son programme de réforme qui lui permet d’obtenir une troisième tranche de 820 millions de dollars, selon un communiqué publié jeudi 7 juin. Une mission du FMI dirigée par Ivanna Vladkova Hollar s’est entretenue en personne au Caire et virtuellement avec les autorités égyptiennes du 12 au 26 mai, dans le cadre de son accord élargi au titre du programme lié au Mécanisme élargi de crédit pour l’Egypte (EFF). Le mécanisme élargi de crédit fournit une aide financière aux pays qui se heurtent à de graves problèmes de financement de la balance des paiements à moyen terme en raison de faiblesses structurelles qui nécessitent une intervention qui devra s’inscrire dans la durée. Hollar a conclu que le conseil exécutif approuverait le versement de la troisième tranche du programme élargi (EFF) de l’Egypte dans les prochaines semaines. Selon le site officiel du FMI, il n’y a pas de date précise pour une réunion concernant l’Egypte.

En avril 2024, le FMI a annoncé que les 4e, 5e, 6e, 7e et 8e revues seront achevées à raison d’une tous les six mois, débloquant environ 1,3 milliard de dollars pour chaque tranche. Le versement de la troisième tranche, de 820 millions de dollars, serait approuvé dans les prochaines semaines. En mars dernier, le conseil d’administration du FMI a approuvé les première et deuxième revues dans le cadre de l’Accord élargi avec l’Egypte et a accepté d’augmenter la valeur du programme initial d’environ 5 milliards de dollars, portant le total à 8 milliards de dollars. Cela avait permis au pays de retirer immédiatement environ 820 millions de dollars du Fonds.

« Ce rapport met en évidence des progrès notables dans la relation entre l’Egypte et le FMI. Le règlement des différends antérieurs devrait faciliter le traitement des prochains paiements. Cette évolution positive pourrait avoir des implications bénéfiques pour l’économie égyptienne », estime Mohamed Shady, économiste auprès du Centre égyptien de la pensée et des études stratégiques. « Cependant, le rapport souligne également des observations concernant la lenteur des réformes économiques au sein de l’administration publique, notamment en ce qui concerne la mise en vente de 32 entreprises et la rationalisation des dépenses. En résumé, le rapport indique que si la situation entre l’Egypte et le FMI s’est améliorée, il reste encore des efforts à faire pour accélérer les réformes économiques, en particulier au sein de l’administration publique », ajoute-t-il. Selon le site officiel du FMI, l’Egypte va obtenir du Fonds un total de 8 milliards de dollars et elle devrait rembourser, jusqu’à 2026, 10,2 milliards de dollars.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique