Samedi, 15 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Mesures pour contrôler les prix

Ghada Ismaïl, Mercredi, 06 mars 2024

Afin de contrôler les prix avant le mois du Ramadan, le gouvernement a mis en place une série de mesures. Focus.

Mesures pour contrôler les prix

A l’approche du Ramadan, le gouvernement multiplie les initiatives et les mesures pour freiner la hausse des prix et fournir les produits essentiels aux citoyens à des prix réduits. La Banque Centrale a approuvé la semaine dernière un montant de 100 millions de dollars pour mettre à disposition des produits stratégiques sur les marchés, notamment des huiles et du lait en poudre. De son côté, le premier ministre, Mostafa Madbouly, a annoncé le lancement d’un plan visant à libérer progressivement les marchandises accumulées dans les douanes, estimées à 1,3 milliard de dollars.

D’autre part, le coup d’envoi des foires « Ahlan Ramadan » a été donné dans tout le pays le 29 février afin de fournir des produits de base à des prix abordables. Lors de l’inauguration de l’exposition principale à Madinet Nasr dans le gouvernorat du Caire, Madbouly a souligné que l’organisation de cette exposition en 2024 vise à offrir les meilleurs produits à des prix compétitifs afin de réduire les effets de l’inflation sur les citoyens. « Les foires Ahlan Ramadan sont organisées dans tous les gouvernorats avec des réductions allant jusqu’à 30 % », a précisé le ministre de l’Approvisionnement et du Commerce intérieur, Ali Al-Messelhi. Il a également indiqué que l’exposition principale au Caire se tient sur une superficie de 6 000 m, dont 124 places ont été allouées aux entreprises participantes. Celles-ci proposent des produits stratégiques, tels que le sucre à 27 L.E., l’huile à 75 L.E., les pâtes à 27 L.E., les haricots et les lentilles à 40 L.E., le riz à 35 L.E., les viandes à 250 L.E., les poulets à 100 L.E., ainsi que les produits du Ramadan comme les dattes à 25 L.E. et d’autres produits de qualité à des prix réduits.

Les expositions sont ouvertes chaque jour au public de 11h à 22h jusqu’au 10 mars. Leur nombre dépasse désormais les 115 dans les gouvernorats, en plus de centaines de points de vente qui parcourent les villages. Ces points de vente s’intègrent à un réseau de 1 200 chaînes commerciales, 1 300 supermarchés et des points de vente des ministères de l’Approvisionnement et du Commerce, du Développement local et de l’Agriculture. Par ailleurs, la décision d’interdire l’exportation du riz est toujours en vigueur pour répondre aux besoins du marché local. Il convient de noter que « les réserves en huile sont suffisantes pour 5 mois, tandis que celles du sucre le sont pour 6 mois », a affirmé Messelhi.

Par ailleurs, « le ministère de l’Agriculture prévoit d’importer plus de 154 000 têtes de bétail pour accroître considérablement l’offre de viande et stabiliser les prix », a expliqué Mohamed Al-Kerch, porte-parole du ministère de l’Agriculture. Il a également souligné que le ministère cherche à augmenter les points de vente pour offrir aux citoyens une alternative sûre à des prix accessibles. Le ministère compte 274 points de vente dans diverses régions, ainsi que des points de vente itinérants.

Pour sa part, le porte-parole du ministère du Développement local, Khaled Kassem, a confirmé l’augmentation des points de vente fixes et mobiles proposant des produits de base dans les gouvernorats dans le cadre des foires « Ahlan Ramadan ». Kassem a expliqué que le secteur de l’inspection au ministère, en coordination avec les autorités des gouvernorats, organise des campagnes d’inspection pour surveiller les marchés et détecter les contrevenants, et coordonne avec les organisations de la société civile pour aider les familles les plus nécessiteuses, soulignant que les plaintes peuvent être déposées via les divers mécanismes de l’initiative « Sotak Masmoue » (votre voix est entendue) qui est opérationnelle 24h sur 24.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique