Mardi, 16 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Economie en bref

Lundi, 02 décembre 2013

Egypte
Cartes intelligentes
La deuxième phase du projet des cartes intelligentes consacrées à la distribution de carburant et de gasoil dans 83 des stations-ser­vices de Shell et 330 de Mobil est mise en oeuvre avec le lancement et l’activation de 413 cartes sur le marché local. Ce projet a été inau­guré par Tareq Al-Molla, prési­dent exécutif de l’Organisme du pétrole. Plus de 2 646 stations-services supplémentaires ont été ajoutées, afin de faciliter les choses aux citoyens concernés. Al-Molla souligne que l’utilisa­tion des cartes permettra aux clients de s’approvisionner en quantités illimitées et avec le même prix sur le marché. Toutefois, il a ajouté que la mise en place de ce système vise essen­tiellement un contrôle total, qui évitera à son tour la fraude et la vente sur le marché noir.

Immobilier
Le ministre égyptien du Logement, Ibrahim Mehleb, a souligné qu’une conférence rela­tive à l’immobilier des pays du Golfe se tiendrait au Caire le 4 décembre, pendant 2 jours. Il a ajouté, lors de sa visite au Koweït, qu’il souhaite que les investisse­ments étrangers directs revien­nent en Egypte, pour que le mar­ché immobilier, actuellement en stagnation, puisse reprendre. Dans ce cadre, Abdallah Dahlane, l’ambassadeur saoudien, a affir­mé que la présence sur le marché égyptien est une opportunité pour l’Arabie saoudite et les pays du Golfe. Autrement, d’autres concurrents vont faire leur entrée.

Soukouk
Le gouvernement égyptien a chargé le ministère égyptien des Finances de revoir le dossier des soukouk lancé durant le règne de Morsi. Le gouvernement avait déjà demandé de porter les modi­fications nécessaires en annulant les clauses ajoutées durant le régime des Frères musulmans. Ainsi, le ministère des Finances pourra corriger les déficiences ayant affecté la loi en la révisant, afin de pouvoir la lancer très pro­chainement.

Iran
Automobiles
De grands producteurs mon­diaux d’automobiles s’apprêtent actuellement à réinvestir le mar­ché iranien, et ce, en effectuant des études sur l’éventualité d’un retour sur ce marché de grandes potentialités. Cela intervient après la signature de l’accord historique la semaine dernière entre l’Iran d’une part, et les Etats-Unis et le groupe 5+1 de l’autre part, concernant le dossier nucléaire. Les économistes internationaux assurent que la tenue de la confé­rence internationale réunissant plus de 150 producteurs est la preuve d’une reprise des activités. Ce secteur a beaucoup souffert durant les années de blocus impo­sé à l’Iran. Dans ce contexte, le ministre iranien de l’Industrie, Mohamed Reda Neema, a sou­haité la levée de l’embargo éco­nomique imposé à l’Iran le plus tôt possible. L’Iran est classé 11e parmi les grands producteurs d’automobiles au niveau mondial en 2012 et 13e au niveau des pro­ducteurs en 2011.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique