Mardi, 18 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Inflation, des prévisions à la baisse pour 2024

Gilane Magdi , Dimanche, 24 décembre 2023

Les banques d’investissement prévoient pour l’année prochaine un recul du taux d’inflation et la hausse des intérêts bancaires.

Inflation, des prévisions à la baisse pour 2024
Le groupe financier EFG Hermes prévoit la poursuite de l’inflation en décembre et janvier. (Photo : Reuters)

Le taux d’inflation va connaître un certain recul au cours de l’année prochaine. C’est ce qu’ont révélé les analystes au sein des banques d’investissement. Le directeur du département des recherches au sein de la banque d’investissement Cairo Financial Holding, Hani Guéneina, prévoit ainsi une baisse du taux d’inflation dès le deuxième trimestre de 2024 pour atteindre 25 % à la fin de 2024. « Le taux d’inflation va augmenter pendant le premier trimestre de l’année prochaine en raison des politiques de réforme économique recommandées par le Fonds Monétaire International (FMI) pour ensuite prendre la tendance à la baisse jusqu’à la fin de l’année », prévoit Hani Guéneina. Il a justifié ses prévisions par le fait que l’institution internationale a insisté, dans son communiqué de presse publié récemment, sur l’importance de la réduction du déficit budgétaire par la baisse des subventions à l’énergie. « Cela signifie qu’il y aura sans doute une nouvelle hausse des prix de carburant pendant le premier trimestre de l’année prochaine, entraînant ainsi le retour des taux d’inflation à la hausse », note-t-il.

Le taux d’inflation a connu une grande augmentation pendant les 10 premiers mois de cette année avant de baisser au cours du mois dernier. Selon le rapport de la Banque Centrale d’Egypte (BCE), le taux d’inflation (Core Price Index, CPI), qui n’inclut pas les biens volatils tels que les aliments, a augmenté de 25,8 % en janvier à 38,1 % en octobre. Le taux a diminué à 35,9 % pendant le mois de novembre après la mise en place en octobre dernier d’une initiative gouvernementale de réduction des prix d’une trentaine de biens stratégiques. Le groupe financier EFG Hermes prévoit la poursuite du recul de l’inflation à 34 % en décembre et à 29 % en janvier 2024.

La hausse des taux d’intérêt

Selon Hermes, il existe deux risques principaux liés aux anticipations des taux d’inflation au cours de la prochaine période. Le premier concerne le moment et le rythme de la réduction du taux de change de la livre égyptienne par rapport au dollar, notamment à la lumière des déclarations du FMI (voir article sur le dollar). Le second tourne autour de l’approche adoptée pour ajuster les prix de l’énergie. « La directrice exécutive du FMI, Kristalina Georgieva, a récemment révélé un possible changement dans les priorités du fonds, visant à réduire le taux d’inflation au lieu d’adopter un taux de change flexible, ce qui modifierait les règles du jeu de la politique monétaire en Egypte », selon le groupe financier qui a indiqué que la BCE doit augmenter ses taux bancaires de 2 à 3 % pendant la prochaine réunion le 21 décembre. En mars 2022, la BCE avait adopté une politique restrictive basée sur la hausse des taux directeurs sur les dépôts et les crédits pour freiner la flambée des taux d’inflation.

Hani Guéneina prévoit une hausse des intérêts, soit de 5 % pendant la prochaine réunion de la BCE le 21 décembre ou graduellement de 3 % et ensuite de 2 % pendant le premier semestre de 2024. « De même, il faut lancer des certificats de dépôt avec des taux d’intérêt variant entre 27 et 30 % pour une durée d’un an afin d’absorber les liquidités résultantes de la liquidation des certificats de dépôt de 25 % le mois prochain », indique-t-il, en ajoutant que les intérêts bancaires vont retourner à la baisse pendant la seconde moitié de 2024.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique