Lundi, 17 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Promouvoir le commerce continental

Amani Gamal El Din , Mardi, 14 novembre 2023

La 3e édition de la Foire commerciale intra-africaine (IATF 2023), qui s’est tenue au Caire du 9 au 15 novembre, a été l’occasion de renforcer l’intégration économique continentale.

Promouvoir le commerce continental

Fidèle à son mandat d’institution financière panafricaine multilatérale chargée de financer et de supporter la transformation de la structure du commerce africain, la Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank) a introduit à l’IATF deux produits : le Programme des acheteurs africains (African Buyers Program, ABP) et un nouveau système panafricain de paiement et de règlement, appelé Pan-African Payement and Settlement System (PAPSS).

Le programme des acheteurs africains a été conçu par l’Afreximbank en coopération avec le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD). Selon la note de l’Afreximbank, « le programme vise à fournir un soutien aux acheteurs pour les aider à s’approvisionner en biens et services sur les marchés africains. Il offre une plateforme qui identifie les acheteurs admissibles à toute une chaîne de valeur crédible depuis les fournisseurs jusqu’aux commerçants dans l’objectif de promouvoir le commerce intra-africain ». Il existe des conditions d’éligibilité pour les acheteurs et les fournisseurs ciblés. Une fois qu’elles sont remplies (comme l’enregistrement des entreprises, les documents validés et la preuve de capacités financières, entre autres), ils peuvent s’enregistrer sur la plateforme.

Au cours de la session présentant le programme, Gainmore Zanamwe, directeur auprès de l’Afreximbank, a expliqué qu’il existe des facilités de crédits importantes accordées aux membres qui peuvent accéder à des lignes de crédits différentes, des services de conseil et des garanties.

L’autre produit financier annoncé au cours de la Foire, le PAPSS est un système conçu par la ZLECAF, l’Union africaine et l’Afreximbank. Il s’agit d’une infrastructure de marché financier transfrontalière permettant des transactions de paiement à travers l’Afrique. « Parmi les avantages du PAPSS, on peut citer que tout le processus est validé en 120 secondes. Les entreprises financent et paient en monnaie locale et il y a une transparence et une visibilité sur le moment où le paiement sera reçu », a expliqué Monica Oraro, responsable des produits et du développement commercial et l’une des concepteurs du PAPSS.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique