Lundi, 17 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Taux d’intérêt inchangés

Marwa Hussein , Jeudi, 09 novembre 2023

La Banque Centrale a maintenu les taux d’intérêt inchangés, en raison de la baisse prévisible de l’inflation.

Taux d’intérêt inchangés
Malgré la hausse continue de l’inflation urbaine, l’inflation sous-jacente a diminué pour le 3e mois consécutif. (Photo : AFP)

La banque Centrale d’Egypte (BCE) a maintenu les taux d’intérêt directeurs inchangés lors de l’avant-dernière réunion du Comité de politique monétaire (MPC) en 2023. Le taux de dépôt au jour le jour est resté à 19,25 % et le taux d’escompte à 20,25 %. La BCE a justifié sa décision par ses prévisions de l’inflation. Un communiqué du MPC a souligné que la raison de sa décision était que les données sur l’inflation depuis la dernière réunion de septembre étaient globalement conformes aux attentes. « Le MPC réitère que l’itinéraire des taux directeurs reste en fonction de l’inflation prévue plutôt que des taux d’inflation en vigueur et continue de suivre les développements économiques et les risques entourant les perspectives d’inflation », a souligné le communiqué, ajoutant que le comité n’hésiterait pas à utiliser tous les outils disponibles pour garantir que l’orientation des politiques monétaires soit restrictive afin d’atteindre l’objectif de l’inflation défini par la BCE de 7 % (± 2 points de pourcentage) d’ici le 4e trimestre 2024 et de 5 % (± 2 points de pourcentage) d’ici le 4e trimestre 2026.

« La décision du MPC de maintenir les taux est conforme à nos attentes, car la BCE devrait prendre en compte une baisse attendue du chiffre annuel pour le mois d’octobre, tout en reconnaissant que l’inflation urbaine annuelle a poursuivi sa tendance à la hausse en atteignant 38 % en septembre », a noté la maison de courtage Naeem. Celle-ci prévoit la chute de l’inflation à 36,4 % (contre 38 % en septembre) « car nous nous attendons à un ralentissement de l’indice des prix à la consommation mensuel, à mesure que l’inflation alimentaire ralentit ».

Le communiqué de la BCE indique que malgré le fait que l’inflation urbaine continue d’augmenter principalement à cause de la hausse des prix des produits agricoles provoquée principalement par des conditions météorologiques défavorables, l’inflation sous-jacente annuelle a diminué pour le troisième mois consécutif pour atteindre 39,7 % en septembre contre 40,4 % en août.

La BCE a aussi affirmé avoir pris en compte la régression des pressions inflationnistes mondiales malgré la hausse des prix de l’énergie en raison des tensions géopolitiques dans la région. Naeem affirme que la BCE continuera à utiliser des instruments de politique monétaire autres que les taux d’intérêt pour maîtriser les liquidités, notant que la banque a absorbé 209,8 milliards de L.E. de liquidités excédentaires au cours des mois de septembre et octobre, principalement via la facilité de dépôt liée au corridor.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique