Jeudi, 25 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Rania Al-Mashat : L’Egypte a obtenu en 2022 un financement de 13,7 milliards de dollars pour soutenir les efforts de développement

Mercredi, 21 décembre 2022

Le ministère de la Coopération internationale a annoncé l’obtention en 2022, auprès de partenaires bilatéraux et multilatéraux, d’un financement de 13,7 milliards de dollars destiné au développement. Objectif : soutenir des projets souverains et le secteur privé. Explications.

Rania Al-Mashat

La ministre de la Coopération internationale, Rania Al-Mashat, a annoncé que 13,7 milliards de dollars ont été obtenus en 2022 pour soutenir les objectifs de développement en Egypte. 11,1 milliards de dollars étaient destinés à des projets souverains dans diverses activités économiques et 2,6 milliards de dollars pour le secteur privé. « Les 11 milliards de dollars comprenaient 2,4 milliards de dollars pour l'appui budgétaire à décaisser d'ici juin 2023 et destinés à accroître les dépenses sociales, notamment la sécurité alimentaire, l'assurance maladie universelle et les programmes de protection sociale », a déclaré Al-Mashat. La ministre a souligné également que le financement de 2,6 milliards de dollars au secteur privé a été obtenu grâce à la coopération avec de nombreux partenaires, notamment la Société financière internationale (IFC), l'Agence Française de Développement (AFD), l'Union Européenne (UE) et d'autres. Les détails complets de ce financement seront annoncés dans le rapport annuel 2022 du ministère de la Coopération internationale.

Les déclarations de la ministre ont été faites durant sa participation à une session sur les défis de l'économie mondiale dans le cadre d’une série de conférences organisées par l'Association des médias arabes et auxquelles ont assisté le ministre du Tourisme et des Antiquités, Ahmed Issa, le président de la Banque nationale d'Egypte (NBE), Hisham Okasha, le directeur général et membre du conseil d'administration d’Al-Ahli Qatar National Bank (QNB), Mohamed Bedeir, le président de la bourse des matières premières (Egycomex), Ibrahim Ashmawy, et le président de l’Association des médias arabes, Dr Moustapha Al-Fiqqi, parmi de nombreux autres représentants des secteurs bancaire et financier.

Dans son allocution, Al-Mashat a expliqué que « les relations solides que l'Egypte entretient avec ses partenaires au développement, tant bilatéraux que multilatéraux, ont permis une expansion du financement destiné au secteur privé, notamment par le biais du secteur bancaire égyptien ».

En dépit des défis auxquels le monde est confronté depuis 2020, notamment la pandémie de COVID-19 et ses répercussions, ainsi que la guerre en Ukraine, l'Egypte a su mettre en avant ses relations solides avec ses partenaires au développement, mobilisant le financement nécessaire pour soutenir les efforts de développement du pays, conformément aux objectifs de développement durable (ODD), a ajouté la ministre de la Coopération internationale.

Al-Mashat a ajouté que l'Egypte entretient des relations historiques avec les partenaires de développement multilatéraux comme le Groupe de la Banque mondiale (GBM), la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) et la Banque Africaine de Développement (BAD), ainsi que les partenaires de développement bilatéraux comme les Etats-Unis, le Japon, la Chine et d'autres. Le ministère de la Coopération internationale s'est engagé à soutenir des projets visant à accélérer le développement durable en Egypte et à stimuler, à travers des stratégies ambitieuses, la coopération au développement. Mme Al-Mashat a évoqué le programme NWFE (ensemble de projets d'eau, d'alimentation et d'énergie lancés sous l'égide de la stratégie nationale sur le changement climatique 2050) et qui vise à mobiliser le financement et le soutien technique nécessaires à la mise en œuvre de projets verts, et à renforcer l'engagement du secteur privé dans les efforts de développement.

Le ministère de la Coopération internationale avait obtenu en 2020 des accords de financement d'une valeur de 9,8 milliards de dollars, dont 3,5 milliards de dollars pour le secteur privé. En 2021, le ministère a obtenu 10,2 milliards de dollars dont 1,5 milliard pour le secteur privé.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique