Mercredi, 17 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Gel du projet de fusion des deux Bourses

Mina Mounir, Mardi, 10 septembre 2013

D’après une source à la Bourse égyptienne qui a requis l’anonymat, les études ont décelé beaucoup d’inconvénients à ce projet de fusion, qui rendraient l’échange simultané « impossible ». Par exemple, la différence des langues, explique la source à Al-Ahram Hebdo. En fait, les déclarations des résultats financiers et toutes les autres annonces de sociétés égyptiennes sont annoncées en arabe, ce qui exige des frais de traduction élevés de ces données, aussi bien qu’un décalage de temps. En plus, il y a une différence concernant les horaires des échanges entre les deux Bourses. La Bourse d’Istanbul fait une pause à la moitié de la séance pour reprendre et reçoit les ordres jusqu’à 16h30. Alors que la Bourse égyptienne travaille de 9h à 14h sans aucune pause. Or, la même source avait révélé que face à ce dernier obstacle, l’Egypte avait élaboré un plan pour accepter les placements et les échanges turcs et égyptiens, sans recourir à l’unification des horaires des séances, soit après les horaires officiels. Le gel était-il pour des raisons politiques ou des difficultés techniques ? La réponse officielle est toujours mise en doute.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique