Mercredi, 17 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Les entreprises immobilières optimistes quant à l’avenir du secteur

Gilane Magdi, Mercredi, 07 octobre 2020

Aqari, la première exposition immobilière de la Fondation Al-Ahram depuis le déclenchement de la pandémie de Covid-19, s’est tenue du 1er au 4 octobre et a connu une forte affluence. Bilan.

Les entreprises immobilières optimistes quant à l’avenir du secteur
Le ministre du Logement, Assem Al-Gazzar, et le PDG de la Fondatoin Al-Ahram, Abdelmohsen Salama, à l'occasion de l'inauguration de l'exposition Aqari. (Photo : Mahmoud Madh EL-nabi)

Sous le parrainage du premier ministre, Moustapha Madbouli, la Fondation Al-Ahram a tenu son exposition immobilière Aqari du 1er au 4 octobre. Le ministre du Logement, Assem Al-Gazzar, a inauguré cet événement important en présence du président du conseil d’administration de la Fondation Al-Ahram, Abdelmohsen Salama, des présidents des grandes entreprises immobilières égyptiennes et régionales et de plusieurs hauts responsables. Plus de 50 entreprises immobilières ont participé à cet événement important proposant plus de 150 projets immobiliers au public dans les nouvelles villes et les villes côtières comme Al-Aïn Al-Sokhna et la Côte-Nord. « Cette exposition est un bon pas de la part de la Fondation Al-Ahram, pour envoyer un message de confiance en l’économie égyptienne en général et le secteur immobilier en particulier, qui commence à bouger après la crise du coronavirus », a déclaré Assem Al-Gazzar, lors de l’inauguration de l’exposition. Le ministre a salué la participation à l’événement d’un certain nombre de petits promoteurs immobiliers qui ont présenté leurs projets immobiliers dans les nouvelles villes et la Nouvelle Capitale administrative. « C’est un indicateur sur la participation du secteur privé avec l’Etat à la fourniture de logements aux différents segments de la société pour réaliser le développement requis dans les nouvelles villes », renchérit le ministre.

L’exposition intervient à un moment très important non seulement pour les opérateurs du secteur immobilier, mais aussi pour les différents segments de la société égyptienne. Elle fait suite à plusieurs décisions importantes prises dans le domaine du logement, comme la décision d’arrêter les permis de construction pour une durée de 6 mois (du 24 mai au 24 novembre) et l’imposition d’amendes aux constructions illégales. « Cette exposition est un défi majeur, car elle intervient après le Covid-19. Les exposants étaient inquiets durant la dernière période en raison du ralentissement du secteur immobilier et des autres secteurs de l’économie. Aujourd’hui, nous tournons cette page et nous recommençons », a déclaré Abdelmohsen Salama.

Forte affluence

En effet, l’exposition cette année jouit d’une forte présence des exposants et des clients. Les pavillons étaient remplis et les entreprises immobilières ou de marketing immobilier ont proposé aux clients leurs offres de vente (résidentiel, commercial et administratif). « Pour attirer les clients, les prometteurs fonciers ont baissé le prix du mètre de 1 000 à 1 500 L.E. De même, certaines sociétés ont baissé les prix de 40 % pour qu’elles puissent vendre leurs projets », indique à l’Hebdo Mohamad Hussein, consultant immobilier, en donnant l’exemple du promoteur immobilier Mountain View, qui a allongé la durée du remboursement à 9 ans contre 7 ans auparavant.

Ahmad Gaber, président de la société de marketing immobilier GIG Property, se félicite des offres proposées par les prometteurs pour contrer le ralentissement qui touche le secteur de l’immobilier. « Les prometteurs ont fait des offres prometteuses à leurs clients non seulement au niveau du délai de remboursement, mais aussi au niveau des prix. les entreprises ont proposé des réductions de 10 à 15 % pour les unités vendues durant l’exposition et de 25 % pour les unités vendues comptant. Quant à la période de remboursement, certaines entreprises ont allongé sa durée allant de 10 à 12 ans », indique Gaber, en expliquant que « dans le passé, le client devait verser entre 60 et 70 % du prix de l’unité au cours des 3 premières années et le reste sur 2 ans ». Ahmad Gaber se dit heureux de participer à cet événement important, notamment après la décision de baisser les intérêts bancaires prise la semaine dernière. « Le secteur de l’immobilier va sans doute profiter de cette baisse. Les clients vont préférer investir dans l’immobilier plutôt que de déposer leur argent en banque. Mon rôle en tant qu’entreprise de marketing est d’expliquer aux clients les meilleures opportunités d’investissement et les projets de logement qui peuvent être revendus facilement », renchérit Gaber. Le 24 septembre, la Banque Centrale d’Egypte (BCE) a baissé ses taux directeurs sur les dépôts et l’emprunt pour une seule nuit de 0,5 % pour atteindre 8,75 % et 9,75 % respectivement.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique