Dimanche, 19 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Carburants : Prix à la baisse

Mardi, 08 octobre 2019

Les prix de l’essence ont légèrement baissé avec le lancement du nouveau mécanisme de fixation des prix de l’octane 80, 90, 92 et du diesel, déjà appliqué pour l’octane 95. Le mazout et le gaz naturel à usage industriel ont eux aussi connu un recul. Analyse.

Carburants : Prix à la baisse
Les modifications des prix des carburants se situeront dans une marge de 10 % tous les trois mois. (Photo : Reuters)

Les prix de l’essence en Egypte ont connu une légère baisse depuis le début du mois. C’est la première modification des prix de l’essence selon le nouveau mécanisme, qui lie le prix pour le consommateur aux prix internationaux du pétrole. La baisse de prix pour un litre est de 25 piastres. Le nouveau mécanisme de fixation des prix de l’essence est en application depuis ce mois pour l’octane 80, 90 et 92 ainsi que pour le diesel.

Selon ce mécanisme, les modifications de prix se situeront dans une marge de 10 % et auront lieu tous les trois mois. Le prix de l’octane 95 a baissé à 8,75 L.E. le litre, tandis que celui de l’octane 92 est passé à 7,75 L.E. le litre et que le litre d’octane 80 est descendu de 6,75 à 6,5 L.E. « Cela fait partie de l’engagement du comité à ce qui a été annoncé en juillet, soit à appliquer le mécanisme de fixation automatique des prix sur certains produits pétroliers, pratiqué dans de nombreux pays », a indiqué un communiqué du ministère du Pétrole. « Ce mécanisme vise à ajuster les prix de certains produits pétroliers sur le marché local », peut-on, par ailleurs, lire dans le communiqué.

Le gouvernement avait annoncé en janvier la mise en place d’un mécanisme d’indexation automatique des prix de l’essence octane 95, utilisé par les classes sociales plus aisées. Le mécanisme avait été lancé au mois d’avril et les prix n’avaient pas été modifiés en fonction du nouveau mécanisme jusqu’à octobre. L’introduction de cette méthode d’indexation est liée à un accord de financement entre l’Egypte et le Fonds Monétaire International (FMI). Après l’annonce de la baisse des prix, Subir Lall, expert du FMI, s’est félicité de la décision du comité égyptien de fixation automatique des prix du carburant de réduire de 25 piastres les produits pétroliers. Dans des déclarations à la presse, il a noté que la modification des prix des carburants en Egypte était conforme au mécanisme de fixation automatique des prix annoncés en juillet.

Réductions aussi pour l’industrie

Depuis la signature de l’accord avec le FMI en novembre 2016, le gouvernement a relevé 4 fois les prix des carburants sur le marché intérieur, en mettant un terme à la subvention de certains produits pétroliers. La dernière hausse a eu lieu en juillet, mettant ainsi la plupart des prix de l’énergie au niveau international. L’accord avec le FMI a pris fin en juillet. Il était lié à un programme de réforme économique comprenant la baisse des subventions à l’énergie, la libéralisation du taux de change de la livre égyptienne et l’imposition de la Taxe de la Valeur Ajoutée (TVA). Des mesures qui visaient à réduire le déficit budgétaire.

En plus de la baisse des prix de l’essence, le gouvernement a réduit le prix du mazout à usage industriel, qui a été fixé à 4 250 L.E. la tonne, ce qui représente une baisse de 250 L.E. Le gouvernement a également baissé le prix du gaz naturel pour les industries du ciment, des métaux et de la céramique. Le prix du gaz pour l’industrie du ciment a été fixé à 6 dollars par million d’Unités Thermiques Britanniques (UTB), contre 8 dollars auparavant, et à 5,50 dollars par million d’UTB pour le secteur des métaux et de la céramique, contre 7 dollars auparavant. Le premier ministre Moustapha Madbouli a annoncé que ces prix seraient révisés tous les six mois en fonction des prix internationaux.

Le Comité de fixation automatique des prix des produits pétroliers a justifié sa décision par la baisse du prix du baril de Brent sur le marché international entre juillet et septembre 2019, à une moyenne d’environ 62 dollars américains le baril, et à la baisse du taux de change du dollar par rapport à la livre égyptienne. La livre égyptienne s’est, en effet, renforcée par rapport au dollar au cours des 3 derniers mois, passant de 16,60 L.E. environ à 16,26 L.E. le dollar, le prix moyen du pétrole brut Brent sur le marché mondial de juillet à septembre 2019 étant d’environ 62 $ le baril. L’annonce de la réduction des prix a été suivie par la décision du gouvernement de réintégrer près de 2 millions de personnes dans son programme de subventions alimentaires.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique