Lundi, 22 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Economie en bref

Mardi, 07 août 2018

Gaz naturel

L’Egypte a fixé un tarif de 0,38 dollar américain par million d’unités thermiques britanniques pour les entreprises souhaitant utiliser son réseau gazier national, a indiqué l’Autorité de régulation du gaz sur son site Internet. Le tarif, qui sera appliqué à l’échelle nationale, permet aux entreprises d’utiliser le réseau national de gaz et d’en profiter pour des importations privées. Le prix est fixé pour un an, a déclaré le régulateur. En février dernier, l’Egypte avait publié des règlements pour permettre au secteur privé d’importer directement du gaz naturel, dans l’espoir d’accroître la participation du secteur privé dans le secteur gazier en pleine expansion du pays.

Exploitation gazière

Le ministre égyptien du Pétrole et des Ressources minérales, Tareq Al-Molla, a déclaré que la production des deux premiers puits de la phase 9b du projet de l’ouest du delta du Nil dans la concession en eaux profondes à l’ouest de la Méditerranée est prévue pour la première moitié d’octobre. Le projet comprend au total 8 puits et 2 puits d’exploration. Selon Al-Molla, le troisième trimestre de 2019 devrait connaître un taux de production total de 400 millions de pieds cubes de gaz et 3 000 barils de condensat par jour avec l’achèvement des puits restants du projet. Al-Molla a déjà déclaré que le coût total du projet est de près de 14 milliards de L.E. (environ 780 millions de dollars). La société Rasheed Petroleum Company, qui appartient à l’Egyptian General Petroleum Corporation (EGPC), gère 50 % de la concession en eaux profondes à l’ouest de la Méditerranée, tandis que Shell et la Malaisienne Petronas en administrent 25 %.

Exportations

Les exportations égyptiennes non pétrolières ont augmenté par 14 % au cours de la première moitié de 2018 par rapport à la même période de l’année précédente, selon le ministère du Commerce et de l’Industrie, qui a également indiqué que les importations avaient connu une hausse de 16 % au cours de la même période. Les échanges commerciaux de l’Egypte ont globalement augmenté de 15,5 % au premier semestre de 2018, atteignant 44,836 milliards de dollars contre 38,829 milliards de dollars l’an dernier. Un communiqué du ministère a mentionné que les exportations avaient réalisé une croissance importante dans 5 secteurs, à savoir les produits chimiques et les engrais, l’artisanat, les industries médicales, le textile et les livres.

Egypte-Chine

Capitale administrative

L’Egypte et la Chine ont signé un accord d’une valeur de 179 milliards de L.E. pour des méga-projets dans la Nouvelle Capitale administrative égyptienne, en coopération avec le secteur privé, a rapporté le quotidien Al-Ahram. Le premier ministre, Moustapha Madbouli, a déclaré que les projets étaient dans le quartier central des affaires de la ville, lors de sa rencontre avec des membres du parti au pouvoir en Chine et du secrétaire du Comité de contrôle et de gestion des avoirs de l’Etat, ainsi que de l’ambassadeur chinois au Caire. Madbouli a ajouté que le quartier central des affaires de la Nouvelle Capitale administrative comprenait 20 tours pour les services résidentiels, administratifs, commerciaux et autres. L’une des tours devrait être la plus haute d’Afrique, avec une hauteur de 385 mètres. La délégation chinoise a promis de mettre en oeuvre le projet selon les dernières technologies et d’utiliser toutes les ressources de la société pour assurer une mise en oeuvre rapide.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique