Mardi, 16 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

OCI : L’offre de rachat réduite de 25 L.E. par action

Dahlia Réda, Mardi, 21 mai 2013

OCI NV avait promis de racheter ses actions cotées en Egypte à 280 L.E. Un conflit avec le gouvernement sur le règlement d’arriérés d’impôts l’a amenée à revoir son offre à la baisse.

OCI
Egyptian Fertilizers, l'une des deux filiales d'engrais d'OCI, fait face à des difficultés en raison de la pénurie de gasoil.

Orascom construction et Industries (OCI) revient sur son offre d’achat. Le 13 mai, le groupe a déclaré que la société mère hollandaise, OCI NV, avait réduit le prix d’achat de ses actions de 22,5 %. Cette baisse porte sur les actions d’OCI qui n’ont pas encore été rachetées aux actionnaires de la Bourse du Caire par la nouvelle société d’OCI. Le prix de l’action est passé de 280 à 255 L.E.

Cette décision a dégradé le climat des échanges bousiers au Caire. OCI représentait, en effet, avant sa mutation en société hollandaise, 28 % de l’indice EGX 30.

OCI NV a justifié la réduction du prix de l’offre d’achat par la conjoncture économique qui touche le marché égyptien. Mais une source proche du dossier affirme que la dispute avec le gouvernement concernant le règlement des impôts cumulés suite à la vente d’une des filiales d’OCI à Lafarge en 2007 « est la raison essentielle de cette baisse de l’offre de rachat ».

Plus de 7 milliards d’arriérés d’impôts

L’accord conclu entre OCI et le gouvernement égyptien prévoit le règlement de 7,1 milliards de L.E. d’impôts répartis sur plusieurs tranches, dont une première de 2,5 milliards. Cette tranche sera payée à travers un crédit octroyé par OCI NV et transmis à OCI au Caire via la Banque Centrale d’Egypte.

« OCI NV n’a répercuté qu’une partie du montant des impôts sur chaque action. Si elle avait répercuté la totalité de l’impôt, le prix de l’action aurait fléchi à 240 L.E. Le groupe assumera les 15 L.E. restantes », explique une source qui a requis l’anonymat. Le groupe a pourtant fait porter en grande partie le poids de l’impôt sur ses actionnaires égyptiens.

OCI NV devra donc verser au total 1,1 milliard de L.E. contre 1,3 milliard pour racheter l’ensemble des parts d’OCI Egypt.

Hani Guénena, directeur du département de recherche auprès de la banque d’investissement Pharos, estime que la nouvelle offre d’achat reste satisfaisante. « Le cours actuel de l’action est d’environ 240 L.E. La nouvelle offre d’achat est proche du prix moyen de l’action, soit 245 L.E. L’offre est donc de 10 L.E. supérieure au prix moyen ».

Guénena conseille aux investisseurs d’accepter l’offre de rachat d’OCI NV « et de ne pas échanger leurs titres égyptiens contre ceux d’OCI NV car le prix hollandais ne dépasse pas les 200 L.E. (28,6 dollars), ce qui le rend inférieur à la nouvelle offre d’achat ».

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique