Jeudi, 25 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Economie en bref

Lundi, 23 octobre 2017

Tourisme
Les recettes du tourisme de l’Egypte ont fait un bond de 211,8 % sur un an, s’éle­vant à 5,3 milliards de dol­lars au cours des neuf pre­miers mois de 2017, par rapport à 1,7 milliard de dollars au cours de la même période de l’année précé­dente. Le nombre de tou­ristes ayant visité l’Egypte a augmenté de 55,3 % au cours de la même période, pour atteindre 5,9 millions. Les visiteurs européens ont été de 3,2 millions, soit une augmentation de 85 % par rapport à l’année précé­dente. Cependant, le nombre est encore bien en dessous des 14,7 millions, qui ont visité l’Egypte en 2010 avant la révolution. Les recettes du tourisme étaient seulement de 3,4 milliards de dollars en 2016.

Budget
Le ministre des Finances, Amr Al-Garhi, a déclaré, la semaine dernière depuis Washington, que le gouver­nement égyptien visait à réduire le déficit budgétaire total à 4-5 % du Produit Intérieur Brut (PIB) d’ici 2022, a rapporté le site d’in­formation arabe Al-Ahram. Lors d’une réunion avec des investisseurs de Standard Bank, visant à discuter des récentes réformes écono­miques en Egypte, Al-Garhi a déclaré que le pays cher­chait à réduire le déficit budgétaire chaque année de 1 à 1,5 % du PIB. Le déficit budgétaire pour le dernier exercice fiscal clos le 30 juin a baissé à 10,9 %, contre 12,5 % l’année précé­dente.

Canal de Suez
Les revenus du Canal de Suez ont diminué de 2,2 %, en septembre 2017, par rap­port au mois précédent, selon les chiffres officiels. Les revenus ont été de 459,8 millions de dollars en sep­tembre, contre 470,6 mil­lions de dollars en août. En septembre 2016, ces revenus avaient atteint 416,6 mil­lions de dollars. Cependant, la baisse ne concerne que septembre, les revenus de l’Autorité du Canal de Suez ont augmenté de 3,4 % entre janvier et octobre 2017, pas­sant de 3,78 milliards de dollars en 2016 à 3,86 mil­liards de dollars.

Agroalimentaire
L’Egypte a conclu un accord avec le Soudan pour importer de la viande. La société Holding pour les produits agroalimentaires (secteur public) a signé un accord avec une entreprise soudanaise pour importer 300 000 têtes de bétail, soit l’équivalent de 45 000 tonnes de viande avec une valeur de 4,8 milliards de L.E. (environ 280 millions de dollars) en 2018 et 2019. La viande importée sera vendue dans les coopéra­tives publiques à des prix inférieurs à ceux du marché

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique