Mercredi, 24 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Gamal Faissal : Nous travaillons sur une nouvelle stratégie pour relancer l’exportation

Névine Kamel, Mercredi, 26 octobre 2016

3 auestions à Gamal Faissal, président du bureau commercial de l’Egypte à Paris.

Gamal Faissal : Nous travaillons sur une nouvelle stratégie pour relancer l’exportation
Gamal Faissal

Al-Ahram Hebdo : La relance des exportations semble être un objectif du ministère de l’Industrie et du Commerce pour la période à venir. Comment le bureau commercial compte-t-il réaliser un tel objectif sachant que la France est un partenaire important de l’Egypte ?

Gamal Faissal : Relancer les exportations sera la mission principale du bureau commercial au cours des deux prochaines années. Le bureau travaille actuellement à l'élaboration d’une nouvelle stratégie pour relancer les exportations entre l’Egypte et la France et rétablir l’équilibre des échanges commerciaux pesant actuellement en faveur de la France. Relancer les exportations signifie relancer la croissance de l’économie du pays en générant des devises étrangères. C’est bien là notre objectif.

— Quels sont les principaux axes de cette nouvelle stratégie ?

— Il s’agit premièrement d’augmenter la participation des entreprises égyptiennes aux différentes foires internationales françaises. Après 6 ans d’absence, nous envisageons à nouveau de participer à la grande Foire de Paris où nous présenterons des produits artisanaux égyptiens. L’Egypte excelle dans ce domaine et pourrait facilement se faire une place sur les marchés mondiaux. Lors de la prochaine Foire de Paris nous comptons d’ailleurs mettre l’accent sur les tapis égyptiens et envisageons également de dédier un stand à la promotion touristique de l’Egypte. Différentes offres touristiques à prix réduits y seront présentées. De même, nous avons décidé d’effectuer un sondage pour repérer les problèmes auxquels sont confrontées les entreprises qui ont participé à la Sial 2016, afin de multiplier le nombre d’entreprises qui participeront à la prochaine édition.

— Outre la participation aux foires, quels sont les autres axes de la stratégie du bureau du commerce ?

— Nous travaillons en coopération avec la Chambre du commerce française et le Conseil des affaires égypto-français afin d’organiser des rencontres en continu entre les entreprises des deux pays, et d’encourager ainsi la coopération commerciale bilatérale. Nous avons accueilli la semaine dernière une délégation de représentants d’entreprises égyptiennes oeuvrant dans le domaine des denrées agricoles et nous avons mis ces entreprises en contact avec des entreprises françaises oeuvrant dans le même domaine. Lors de ces rencontres, nous ne parlons pas seulement de contrats d’exportation, mais également de plans d’investissement. Les Français ont intérêt à investir dans de nombreux domaines en Egypte comme les infrastructures ou l’énergie. Seulement ils doivent être guidés dans ces démarches. Et c’est là que nous intervenons. Nous pensons organiser dans un mois un forum d’investissement regroupant de grandes entreprises françaises et des représentants du gouvernement pour exposer les opportunités disponibles en Egypte. Mais bien sûr ces domaines doivent être ciblés pour répondre aux besoins du marché français. Ainsi, nous comptons nous concentrer sur les secteurs du textile et des produits pharmaceutiques. Il est temps que nous nous emparions d’une part sur le marché des exportations du textile français.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique