Vendredi, 14 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Tareq Salman : L’impact de la hausse du dollar ne sera pas grand

Howaida Salah, Lundi, 28 mars 2016

Tareq Salman, directeur du secteur des produits pharmaceutiques au ministère de la Santé, revient sur les efforts déployés par le ministère pour remédier à la pénurie de médicaments.

Tareq Salman : L’impact de la hausse du dollar ne sera pas grand
Tareq Salman, directeur du secteur des produits pharmaceutiques au ministère de la Santé.

Al-Ahram Hebdo : Quelles sont les causes de la pénurie croissante de médicaments sur le marché ?

Tareq Salman : Cette pénurie est due à la hausse du dollar. Il faut savoir que la livre égyptienne a perdu 40 % de sa valeur face au billet vert. Les sociétés pharmaceutiques demandent à augmenter les prix de nombreux médicaments qui n’ont pas augmenté depuis plus de 10 ans. Les sociétés affirment être affectées par la hausse du dollar, car les matières premières nécessaires à la production des médicaments sont importées de l’étranger. Nous étudions en ce moment la situation. Et il y a un dialogue permanent avec les sociétés qui sont contre la tarification des médicaments. Personnellement, je pense que la hausse du dollar n’aura pas un grand impact, car elle sera amortie par la baisse des prix des matières premières. Nous travaillons d’arrache-pied pour parvenir à un équilibre entre la disponibilité de ces médicaments et la hausse du dollar.

— Concrètement, quelles sont les mesures prises par le ministère de la Santé pour faire face à la pénurie ?

— Nous avons décidé de modifier la loi qui régit les prix des médicaments car ils ne couvrent plus les dépenses. La tarification des médicaments est du ressort du ministère de la Santé. La question est actuellement à l’étude. En cas de hausse des prix, celle-ci sera légère et portera principalement sur les médicaments qui sont actuellement sous la barre des 10 L.E. Il est nécessaire lorsqu’on tarifie un médicament de prendre en considération le fait que c’est le seul produit dont on ne peut se passer. Donc s’il y a une hausse au niveau des prix, cette hausse sera contrôlée. Malgré tous les problèmes, l’Egypte figure parmi les pays dont le marché pharmaceutique est très réglementé. Nous allons parallèlement faciliter les procédures d’homologation des médicaments, pour remédier à la pénurie de médicaments sur le marché.

— La hausse des prix semble donc inéluctable avec un impact certain sur les personnes souffrant de maladies chroniques comme l’hépatite et les maladies cardio-vasculaires ...

L’Etat continuera à subventionner l’insuline et les médicaments destinés à traiter les maladies cardio-vasculaires et les tumeurs. En même temps, il y a des alternatives. Certains médicaments importés coûtent très cher et on peut les remplacer par des médicaments produits localement et qui contiennent la même substance active. Nous travaillons durement pour éliminer les obstacles qui causent la pénurie de médicaments.

Comment le ministère fait-il face au trafic de médicaments ?

— Nous avons demandé à toutes les sociétés pharmaceutiques qui opèrent sur le marché égyptien de mettre des codes-barres sur leurs produits en guise de garantie pour le consommateur et pour lutter contre le trafic. Car notre mission au ministère consiste aussi à protéger les citoyens contre les trafiquants. Nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour que tous les médicaments sur le marché soient disponibles en grande quantité et pour réduire au maximum la contrefaçon.

— Comment développer le secteur pharmaceutique en général ?

— Nous soutenons les sociétés pharmaceutiques du secteur public en encourageant la recherche scientifique afin de permettre à ces sociétés de produire localement des matières premières. Le ministère de la Santé coopère avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique pour élaborer un cadre réglementaire qui aidera les Egyptiens à participer aux essais cliniques sur les nouveaux médicaments. Cette initiative est très importante, car la participation à des essais cliniques mondiaux contribuera à accroître l’accès des patients aux nouveaux médicaments et mettra les médecins égyptiens au courant des derniers développements dans le domaine pharmaceutique.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique