Dimanche, 19 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Afrique >

Reprise des combats au Soudan

Ines Eissa , (avec Agences) , Mercredi, 14 juin 2023

A la suite de l’expiration d’une trêve de 24 heures, les combats ont repris de plus belle dans la capitale du Soudan. Une solution semble loin de portée.

Reprise des combats au Soudan

Les combats ont repris dimanche dernier à Khartoum peu de temps après l’expiration de la trêve, la énième depuis le début du conflit entre l’armée soudanaise et les Forces de Soutien Rapide (FSR). Les habitants de Khartoum ont été réveillés par les tirs d’artillerie et le bruit des combats dans plusieurs quartiers de la capitale. Les deux parties semblaient avoir hâte de reprendre les combats. Ainsi les affrontements ont repris 10 minutes après la fin de la trêve de 24 heures négociée par les médiateurs saoudiens, qui avait commencé samedi. Des pilonnages d’artillerie lourde ont été entendus à Khartoum et à Omdourman, dans la banlieue de la capitale, et des tirs avec divers types d’armes ont été signalés dans la rue Al-Haya, dans le sud de Khartoum.

Cette dernière trêve, globalement respectée selon les témoins, avait permis aux habitants de Khartoum de profiter d’un répit pour se ravitailler ou fuir la capitale, en proie depuis bientôt deux mois à un conflit armé qui a conduit à une grave crise humanitaire. Le conflit a éclaté le 15 avril entre l’armée, dirigée par le général Abdel-Fattah Al-Burhan, et les paramilitaires des FSR du général Mohamed Hamdan Daglo.

Les précédentes trêves avaient été généralement violées dès leur entrée en vigueur. La guerre a déjà fait plus de 1 800 morts, selon l’organisation ACLED, spécialisée dans la collecte d’informations dans les zones de conflit, ainsi que 2 millions de déplacés et réfugiés selon l’Onu. « L’évolution des événements sur le terrain au Soudan, ainsi que les positions divergentes des acteurs régionaux et internationaux portent à croire qu’une solution visant à mettre terme au conflit s’inscrit dans la longue durée », explique un diplomate qui a requis l’anonymat.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique