Mercredi, 29 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Monde >

Un prix pour le droit à l'éducation

Mercredi, 15 octobre 2014

Un prix pour le droit à l

Une adolescente de 17 ans, un homme de 60 ans. Une musulmane, un hindou. Une Pakistanaise, un Indien. Tout séparait les lauréats du prix Nobel pour la paix, Malala Yousafzaï et Kailash Satyarthi, comme les guerres que s’entre-déchirent leurs pays. Mais une cause les a réunis : leur lutte en faveur de l’accès de tous les enfants à l’éducation.

A 17 ans, Malala Yousafzaï devient la plus jeune lau­réate d’un prix Nobel. Originaire de la région de Mingora dans la vallée de Swat, Malala Yousafzaï a suscité une vague de compassion internationale en octobre 2012 après avoir été grièvement blessée à la tête dans une ten­tative d’assassinat revendiquée par les talibans. Et ce, en raison de sa campagne en faveur de la scolarisation des jeunes filles au Pakistan, entamée à l’âge de 11 ans via un blog pour le service en ourdou de la BBC.

Kailash Satyarthi s’inscrit pour sa part « dans la tradi­tion de Gandhi », et a « dirigé diverses formes de contes­tation et de manifestations, toutes pacifiques, contre la grave exploitation des enfants à des fins de profits finan­ciers ». Le comité Nobel dit avoir accordé une impor­tance particulière au fait d’avoir récompensé simultané­ment un hindou et une musulmane, un Indien et une Pakistanaise au moment où de nouveaux combats oppo­sent ces derniers jours les deux pays dans la région hima­layenne du Cachemire, l’un de leurs nombreux conten­tieux.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique