Lundi, 26 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Monde >

Russie : Plusieurs attaques de drones dans la région de Belgorod, après une incursion armée

Mardi, 23 mai 2023

Plusieurs attaques de drones ont visé dans la nuit de lundi à mardi des maisons et un bâtiment administratif dans la région russe de Belgorod, cible d’une incursion de combattants armés venant d’Ukraine, où l’opération antiterroriste se poursuivait mardi, selon les autorités locales.

Russie : Plusieurs attaques de drones dans la région de Belgorod, après une incursion arm&

Ces attaques, qui ont eu lieu à Graïvoron, chef-lieu du district du même nom, et dans le village de Borissovka, n’ont fait ni victimes, ni blessés, a déclaré sur Telegram le gouverneur de la région de Belgorod, Viatcheslav Gladkov. « Deux maisons ont été attaquées par des drones à Graïvoron et ont pris feu », a précisé M. Gladkov.

Dans le village de Borissovka, un drone a attaqué un bâtiment administratif, puis une nouvelle attaque de drone a visé une maison en endommageant son toit, selon la même source.

La région de Belgorod, et plus particulièrement le district de Graïvoron qui y est situé, a été la cible lundi d’une incursion de combattants armés venant d’Ukraine, qui a fait 8 blessés et a forcé la Russie à décréter un régime « antiterroriste » et à évacuer les civils, pour tenter de repousser cette nouvelle attaque sur son sol. Si d’autres attaques ont eu lieu ces dernières semaines dans cette région frontalière, c’est la première à avoir pris une telle ampleur, avec plusieurs villages touchés par des obus.

Les services de sécurité russes (FSB) ont introduit dans l’après-midi le « régime légal de zone d’opération antiterroriste » dans la région, donnant des pouvoirs accrus aux autorités pour mener des opérations armées, contrôler les civils ou encore évacuer les populations. Il s’agit d’une première depuis le début de l’offensive russe en Ukraine en février 2022.

« L’opération de ratissage menée par le ministère de la Défense et les forces de l’ordre se poursuit dans le district de Graïvoron », a précisé M. Gladkov. « Les forces de l’ordre font tout le nécessaire », a-t-il assuré, en appelant les habitants du district de Graïvoron, qui ont été évacués, à ne pas revenir dans leurs maisons pour l’instant. « Nous allons annoncer immédiatement (...) quand il n’y aura plus de danger », a-t-il promis. L’Ukraine a démenti avoir organisé l’incursion armée en cours dans la région de Belgorod.

L’opération a été revendiquée sur une chaîne Telegram qui se présente comme appartenant à la « Légion Liberté pour la Russie », un groupe de Russes combattant côté ukrainien, qui avait déjà assuré être à l’origine d’incursions précédentes dans la même region.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique