Dimanche, 19 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Monde >

Hypocrisie Internationale

Abir Taleb , (avec Agences) , Mercredi, 01 février 2023

La communauté internationale a vivement réagi aux attaques palestiniennes contre des Israéliens, presque pas aux opérations israéliennes contre les Palestiniens. Un double standard qui dure depuis des décennies.

http://10.200.80.244:8089/UI/Admin/NewsContent.aspx?insert=1#:~:text=Hypocrisie%20Internationale

Un « acte épouvantable », selon Washington, « odieux », selon Paris, des « attentats terribles » pour Berlin. Une attaque « abjecte dans un lieu de culte », selon le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres. Les grands de ce monde s’insurgent contre l’attaque d’Israéliens par de jeunes Palestiniens. Reconnaissent « le droit légitime » d’Israël de se défendre. S’émeuvent qu’une attaque ait lieu près d’une synagogue, le jour de la célébration de la shoah. Omettent que cette synagogue soit située dans une colonie juive à Jérusalem-Est occupée, cette partie de la ville censée être la capitale d’un hypothétique Etat palestinien. Et passent sous silence tous les agissements israéliens. Ignorent que les attaques palestiniennes ne sont qu’une riposte. C’est à peine qu’ils relèvent que des raids israéliens ont conduit à la mort d’au moins 10 Palestiniens en Cisjordanie occupée, la veille de l’attaque de la synagogue. Les morts palestiniens sont loin d’émouvoir les Occidentaux, alors que l’année 2022 aura été la plus meurtrière en Cisjordanie occupée, depuis la fin de la Seconde Intifada.

La politique des deux poids, deux mesures adoptée par les Occidentaux depuis toujours vis-à-vis des Palestiniens n’est pas près de prendre fin. Tout comme le drame de ce peuple sans patrie. Une certaine complicité de la communauté internationale qui, pourtant, ne cesse de répéter que la solution à deux Etats est la seule viable, sans pour autant faire quoi que ce soit pour rendre cette solution possible, stopper la judaïsation de Jérusalem et la colonisation dans les territoires occupés, alors que les colonies sont jugées illégales aux yeux du droit international. Il suffit de savoir qu’aujourd’hui, la population des colonies a quadruplé depuis la signature des Accords d’Oslo en septembre 1993, censés déboucher sur une paix durable. Il suffit aussi de rappeler les dizaines de résolutions du Conseil de sécurité de l’Onu, contraignantes, mais non respectées par Israël : la 181 de 1947 sur le plan de partage, la 194 de 1948 sur le droit de retour, la 242 en 1967 suite à l’annexion de nouveaux territoires palestiniens, la 446 en 1979 sur l’arrêt des colonies … Pour ne citer que celles-là.

Comble du cynisme, alors qu’elle se montre conciliante et complaisante vis-àvis d’Israël, la communauté internationale agit tout autrement avec la Russie depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine. Dès le début de l’offensive russe, une avalanche de sanctions a été imposée à la Russie, une avalanche d’aides donnée à l’Ukraine. Une toute autre approche qui confirme la politique des deux poids, deux mesures.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique