Lundi, 24 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Monde >

L’Occident arme l’Ukraine, la Russie poursuit son offensive

Mercredi, 27 avril 2022

Après 6 semaines de guerre, les combats se poursuivent dans la région de Kharkiv, dans le nord-est, avec un encerclement partiel de la deuxième ville du pays.

L’Occident arme l’Ukraine, la Russie poursuit son offensive

L’armée russe a frappé une centaine de cibles en Ukraine lundi 25 avril, notamment des installations ferroviaires dans le centre du pays. De son côté, le ministère ukrainien de la Défense a indiqué que l’armée russe continuait de renforcer ses défenses anti-aériennes, de reconstituer les pertes liées à l’offensive précédente et de bombarder des infrastructures. La Russie affiche son objectif de s’emparer de la totalité du Donbass, grand bassin industriel de l’est et de prendre le contrôle total du sud de l’Ukraine, où les combats sont aussi quotidiens. Essayant de soutenir l’Ukraine, les Etats-Unis et leurs alliés effectuent rapidement leurs livraisons à l’Ukraine, afin de profiter de la lenteur du redéploiement de l’armée russe après ses revers dans le nord du pays. Une quarantaine de pays se sont réunis mardi en Allemagne, à l’invitation des Etats-Unis, pour renforcer la défense de l’Ukraine qui, selon le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin, « peut gagner » face à la Russie, si on lui en donne les moyens. Deux jours avant cette rencontre, Lloyd Austin s’est rendu en Ukraine où il a rencontré le président Volodymyr Zelensky. « L’envoi massif d’artillerie à l’Ukraine vise à affaiblir les forces russes non seulement sur l’actuel champ de bataille, mais aussi sur le long terme », a-t-il alors affirmé. Les Etats-Unis, la France, la République tchèque et d’autres alliés ont fourni à Kiev des centaines de pièces d’artillerie de longue portée pour l’aider à contrer l’offensive de Moscou dans le Donbass. Ils espèrent que l’armée ukrainienne, grâce à de meilleures défenses anti-aériennes, aux drones d’attaque et aux renseignements fournis par l’Occident, pourra détruire une grande partie de la puissance de feu russe lors de la confrontation à venir. Un changement de taille dans la position de Washington, qui ne cherchait initialement qu’à empêcher Moscou de prendre la capitale ukrainienne et de renverser le gouvernement. Mais les forces ukrainiennes ont fait mieux : aidées par les missiles anti-aériens et anti-blindés fournis par les Etats-Unis et les alliés européens, elles ont forcé l’armée russe à battre en retraite dans le nord de l’Ukraine. Moscou garde néanmoins le contrôle de larges pans de l’est et du sud du pays et semble vouloir avancer vers le centre en envoyant plus de soldats et d’équipements. Pour ce faire, l’armée russe prévoit de repousser le gros des forces ukrainiennes au moyen de bombardements de longue portée, et seulement ensuite d’envoyer ses soldats et tanks, afin d’occuper le terrain. Sur le plan politique, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a assuré que Moscou allait poursuivre les négociations de paix avec Kiev tout en accusant l’Ukraine de faire semblant de discuter.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique