Samedi, 20 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Monde >

COVID-19 : Restrictions impopu­laires en Europe

Al-Ahram Hebdo avec agences, Dimanche, 08 novembre 2020

Les restrictions se multiplient en Europe face à la deuxième vague de Covid-19 qui continue de battre des records de contaminations en Europe comme aux Etats-Unis.

COVID-19  : Restrictions impopulaires en Europe
L’Europe durcit les restrictions pour endiguer la pandémie. (Photo:AFP)

Les confinements décrétés à travers l’Europe pour juguler une nouvelle vague du coronavirus, s’ils sont moins stricts qu’au prin­temps, sont aussi moins bien accep­tés. Samedi 7 novembre, des vio­lences ont éclaté à Leipzig, dans l’est de l’Allemagne, entre les forces de l’ordre et des manifestants « antimasques » alors que la police avait ordonné la dissolution d’un important rassemblement contre les restrictions prises face à la pandé­mie de coronavirus. Le jour même, à Madrid, des centaines de « com­plotistes » et activistes antivaccins ont manifesté contre la « dictature » du virus et les restrictions imposées par les autorités espagnoles pour tenter d’endiguer la pandémie. En Pologne, pays qui a enregistré un demi-million de cas, de nouvelles restrictions sont entrées en vigueur cette semaine avec l’arrêt des acti­vités commerciales et une générali­sation de l’enseignement à distance, alors que la Grèce est entrée, same­di 7 novembre, dans un deuxième confinement, comme avant elle la France, l’Angleterre et l’Irlande. Vendredi, c’était l’Italie qui avait confiné 16 millions d’habitants des quatre régions les plus gravement touchées par la pandémie. L’ensemble de la péninsule est sous couvre-feu entre 22h et 5h. Selon un comptage effectué à partir de sources officielles, la pandémie a fait plus de 300000 morts sur le continent européen, pour plus de 12 millions d’infections. C’est la deu­xième zone du monde la plus endeuillée, derrière l’Amérique latine et les Caraïbes (avec plus de 410000 décès). En Iran, pays le plus touché au Moyen-Orient, le gouvernement s’est résolu à impo­ser de nouvelles restrictions : centres commerciaux, cinémas et salles de sport fermeront à 18h dans certaines villes.

Le Covid-19 a fait près de 1,25 millions de morts dans le monde et officiellement infecté plus de 49,3 millions de personnes depuis le début de la pandémie. Les Etats-Unis, de loin le pays le plus endeuillé au monde, ont enregistré, eux, plus de 127000 cas positifs au coronavirus en 24 heures, vendredi 6 novembre, un record de contaminations pour le troisième jour consécutif, selon un comptage de l’Université Johns Hopkins, qui fait référence. Si le nombre de morts déplorés chaque jour est loin d’être remonté aux niveaux atteints au printemps, le pays a enregistré plus de 1000 décès quo­tidiens sur plusieurs jours consécu­tifs, ce qui n’était pas arrivé depuis août. Les Etats-Unis recensaient au total, vendredi soir, plus de 236000 décès depuis le début de la pandémie, et 9,7 millions de cas. Dans son tout premier discours après l’annonce des résultats de la présidentielle, le vain­queur, le démocrate Joe Biden, a annoncé la mise en place d’une cel­lule de crise sur le coronavirus com­posée de scientifiques, prenant ainsi le contrepied du président sortant, Donald Trump, qui a toujours mini­misé la pandémie. Cette cellule serait chargée de bâtir un « plan qui entrera en vigueur dès le 20 janvier 2021 », jour de son investiture .

Les Egyptiens appelés à la prudence
En Egypte, 208 nouveaux cas de coronavirus ont été signalés, samedi 7 novembre, portant à 108962 le nombre total des infections depuis le début de la pandémie en février. Le ministère de la Santé a également fait état de 12 nou­veaux décès, portant le nombre total de décès dus au virus à 6355.

Le gouvernement a appelé les Egyptiens à la prudence en prévision d’une deuxième vague de la pandémie en automne, notamment avec la résurgence des cas de coronavirus dans de nombreux pays européens.

Dans un communiqué publié la semaine der­nière, le premier ministre, Moustapha Madbouli, a déclaré que les infections étaient en hausse et exhorté les citoyens à respecter les restrictions pour éviter « des scénarios diffi­ciles inutiles ». Il a averti que les anciennes restrictions sévères pourraient être rétablies si le non-respect persistait. Le premier ministre a ajouté que les installations commerciales, spor­tives et touristiques qui violent les mesures préventives seraient fermées.

En octobre, le ministre de la Santé, Hala Zayed, a déclaré que l’Egypte ne rétablirait pas de verrouillage complet ou partiel, si les infections à coronavirus augmentaient à nouveau, mais répondrait plutôt aux augmentations de cas au sein de groupes de population localisés. De leur côté, les ministères de l’Education et de l’En­seignement supérieur ont déclaré que les éta­blissements scolaires et universitaires fonction­naient comme d’habitude, rejetant des rumeurs sur la fermeture des écoles et les universités à partir de la mi-novembre.

L’année scolaire en cours a commencé le mois dernier sous un système hybride de cours en ligne et en présentiel pour limiter la densité dans les salles de classe et les amphithéâtres.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique