Dimanche, 21 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Monde >

Il y a un an, le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem ...

AP, Dimanche, 12 mai 2019

Le 14 mai 2018, les Etats-Unis transféraient leur ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem. Un pas ayant marqué une rupture avec des décennies de diplomatie américaine et qui a sonné le glas du processus de paix basé sur la solution à deux Etats.

Il y a un an, le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem  ...

Depuis, les sanctions américaines à l’encontre des Palestiniens n’ont pas cessé. Le 31 août 2018, l’Administration américaine annonce qu’elle ne financera plus l’Agence des Nations-Unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), une semaine après avoir supprimé plus de 200 millions de dollars (170 millions d’euros) d’aide aux Palestiniens. Quelques jours plus tard, le 10 septembre, les Etats-Unis annoncent la fermeture du bureau de représentation palestinienne à Washington, accusant les dirigeants palestiniens de refuser de parler à l’Administration de Donald Trump et d’engager des négociations de paix avec Israël.

Le 4 mars 2019, le consulat général des Etats-Unis à Jérusalem, qui faisait office d’ambassade de fait auprès des Palestiniens, cesse d’exister pour être absorbé par l’ambassade des Etats-Unis. Le numéro 2 de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP), Saëb Erekat, tweete alors : C’est « le dernier clou enfoncé dans le cercueil » du rôle historique de médiateur joué par les Etats-Unis. Mais il en reste un autre, fatal, celui-là : le fameux « deal du siècle ». Le 23 avril dernier, le gendre et conseiller du président américain Jared Kushner, chargé depuis deux ans de parvenir à « l’accord ultime » entre Israéliens et Palestiniens, déclare que ce plan de paix sera dévoilé après le Ramadan. Et le 2 mai, il affirme que ce plan ne devrait pas faire référence aux « deux Etats », au coeur de la diplomatie mondiale depuis plusieurs années, et consacrera Jérusalem comme capitale d’Israël.

Face à tout cela, les Palestiniens, à l’instar de cette femme, ne peuvent que prier qu’un miracle se produise.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique