Samedi, 02 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Monde Arabe >

Le président du parlement libyen : Nous n’autoriserons pas les forces étrangères dans notre pays

Mardi, 13 juin 2023

Le président de la Chambre des représentants, Aguila Saleh, a souligné la nécessité pour les combattants étrangers et les forces mercenaires de quitter la Libye en même temps.

Le président du parlement libyen : « Nous n’autoriserons pas les forces étrangèr

« Nous ne voulons aucun militaire à l’intérieur de notre pays, nous exigeons la sortie de tous les militaires en même temps … Nous n’autoriserons la présence d’aucune base étrangère dans notre pays », a-t-il déclaré. Et d’ajouter, lors d’un entretien exclusif avec le journaliste Ahmed Abu Zaid sur Cairo News, que les interventions extérieures ne vont pas résoudre le problème en Libye, car chaque partie a ses propres ambitions, soulignant que personne ne peut imposer aux Libyens des agendas de l’étranger, et que la solution politique à la fin doit être « libyenne-libyenne ». Aguila Saleh a expliqué que la tenue d’élection présidentielle et le choix d’un président mettraient fin à 50 % des problèmes en Libye, et le reste reviendra au président élu avec la participation du nouveau parlement. « Le premier problème aujourd’hui est la nécessité de restaurer l’Etat en choisissant un chef d’Etat. Le retrait des combattants étrangers et des forces militaires étrangères relèvera de la responsabilité du président, car il n’y a plus de justification à leur présence sur le sol libyen. Notre problème maintenant est la restauration de l’Etat libyen. Lorsque le chef de l’Etat sera élu, tous les problèmes prendront fin. Quant à la promulgation d’une loi électorale, elle est la responsabilité de la Chambre des représentants, étant l’autorité en charge de la législation », assuret- il. Le chef du parlement libyen a en outre affirmé que l’Etat égyptien joue un rôle actif dans l’amélioration de la vie du peuple libyen. « D’ici la fin de l’année, l’Université libyenne sera de retour, et la construction de 5 ponts et passerelles réalisée par des entreprises égyptiennes sera achevée. Tous les villages libyens aujourd’hui ont de l’eau et de l’électricité, et les hôpitaux sont entretenus et des écoles sont construites, ce qui prouve la sécurité et la stabilité de la Libye », a-t-il dit.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique