Jeudi, 20 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Monde Arabe >

Attaque houthie en territoire émirati

Jeudi, 20 janvier 2022

Le ministre des Affaires étrangères, Sameh Choukri, a condamné tout acte terroriste perpétré par les milices houthies contre la sécurité et la stabilité des Emirats Arabes Unis (EAU), lors d’un appel téléphonique lundi 17 janvier avec son homologue émirati, cheikh Abdallah bin Zayed Al Nahyan.

Attaque houthie en territoire  mirati

Choukri a voulu se rassurer sur la situation suite à l’explosion de trois camions-citernes transportant du pétrole et un incendie déclenché à proximité de l’aéroport international d’Abu-Dhabi. Choukri a réaffirmé que l’Egypte condamnait tout acte terroriste commis par les Houthis prenant pour cible la sécurité et la stabilité des Emirats frères et leur peuple. Il a ajouté que l’Egypte soutenait toutes les mesures à prendre par les EAU pour répondre à tout acte terroriste dirigé contre le pays.

C’est en effet la première fois que les rebelles yéménites houthis attaquent les EAU. Ils ont ciblé, lundi 17 janvier, des installations civiles à Abu-Dhabi, faisant 3 morts, et menacé de lancer de nouvelles attaques en appelant les civils et les compagnies étrangères à éviter les « sites vitaux » dans ce pays.

Immédiatement après et en riposte à cette attaque revendiquée par les Houthis, la coalition militaire menée par l’Arabie saoudite a effectué dans la soirée des raids aériens sur Sanaa, la capitale yéménite, aux mains des Houthis. « En réponse à la menace et une nécessité militaire, des frappes aériennes commencent à Sanaa », a-t-elle annoncé dans un tweet de SPA, l’agence de presse officielle de l’Arabie saoudite, qui dirige cette coalition.

L’attaque contre les Emirats a suscité des condamnations internationales. « Les Etats-Unis condamnent fermement l’attaque terroriste d’aujourd’hui à Abu-Dhabi, aux EAU, qui a tué trois civils innocents », a déclaré le conseiller de la Maison Blanche pour la sécurité nationale, Jake Sullivan. « Les Houthis ont revendiqué l’attaque et nous allons travailler avec les EAU et nos partenaires internationaux pour leur faire rendre des comptes », a-t-il ajouté dans un communiqué. « Notre engagement en faveur de la sécurité des EAU est inébranlable et nous sommes aux côtés de nos partenaires émiratis contre toutes les menaces visant leur territoire », a-t-il assuré. Le président français, Emmanuel Macron, a lui aussi « condamné fermement » l’attaque et « apporté son soutien aux Emirats ». Un peu plus tôt, le Quai d’Orsay avait estimé que l’attaque « menaçait la sécurité des EAU et la stabilité de la région ».

L’Onu, l’Union européenne, de même que la Grande-Bretagne, l’Arabie saoudite, Bahreïn, l’Iraq et la Jordanie l’ont également fermement dénoncée. Le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, a en outre appelé « toutes les parties à observer un maximum de retenue », a déclaré lundi son porte-parole.

Un responsable des Houthis, Abdellilah Hajar, avait plus tôt affirmé à l’AFP à Sanaa que « si les EAU continuent d’agresser le Yémen, ils ne seront pas en mesure à l’avenir de supporter des frappes douloureuses ».

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique