Lundi, 22 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Monde Arabe >

Les principales initiatives de paix

Ghada Ismaïl, Mercredi, 14 octobre 2020

De nombreux efforts régionaux et internationaux ont été déployés ces dernières années pour parvenir à une solution pacifique en Libye. Retour sur les plus importants.

Accords de Skhirat, 17 décembre 2015

Signés au terme de plusieurs mois de négociations ardues, dans la ville marocaine de Skhirat, le 17 décembre 2015, entre les parties libyennes, l’accord de Skhirat est le référentiel de base pour le règlement politique de la crise libyenne. L’accord prévoyait la mise en place d’un gouvernement d’union nationale et d’un conseil présidentiel, au début d’une période de transition de deux ans qui devait s’achever par des élections législatives. Il stipulait également l’inclusion des différentes parties du conflit et la réinsertion des anciens combattants dans une nouvelle armée réunifiée.

Conférence de Paris, 29 mai 2018

La Conférence internationale sur la Libye organisée à Paris, le 29 mai 2018, s’est tenue en présence des quatre acteurs principaux libyens, à savoir le président du Conseil présidentiel libyen, Fayez Al-Sarraj, le président de la Chambre des représentants, Aguila Saleh, le président du Haut Conseil d’Etat, Khaled Meshri, et du général Khalifa Haftar, commandant de l’Armée Nationale Libyenne (ANL). En présence de 20 pays et de 4 organisations internationales, les parties libyennes se sont accordées sur une déclaration en 8 points. La Déclaration finale de Paris prévoit la mise en place d’une « base constitutionnelle », la tenue d’élections législatives et présidentielle, le 10 décembre 2018, et l’adoption de lois électorales.

Conférence de Palerme, 12-13 novembre 2018

Organisé par le premier ministre italien, Giuseppe Conte, Haftar et Al-Sarraj se sont rencontrés de nouveau à Palerme, en Italie, sur l’île de la Sicile. En présence de 38 pays, les participants ont réitéré leur soutien au plan d’action des Nations-Unies, présenté par Ghassan Salamé et dont l’un des objectifs était la tenue d’une conférence nationale inclusive qui devait avoir lieu en janvier 2019.

Rencontres du Caire pour unifier l’armée libyenne, juin 2017-octobre 2018

Au cours de cette période, l’Egypte a organisé 6 rounds de dialogue entre les militaires libyens représentant différentes régions de la Libye afin d’unifier l’institution militaire libyenne. Un nombre de documents détaillés avaient été élaborés sans pour autant être signés et adoptés par les dirigeants libyens. La stratégie d’unification de l’armée libyenne parrainée par l’Egypte s’emploie pour que l’armée libyenne soit réunifiée pour s’acquitter de son rôle initial consistant à maintenir la sécurité du pays et à combattre le terrorisme.

Conférence de Berlin, 19 janvier 2020

La Conférence sur la Libye tenue à Berlin début 2020 se distingue comme l’une des initiatives internationales importantes menées pour instaurer un cessez-le-feu permanent et un processus politique dans le pays. Le projet de texte, formé de 55 points, prévoyait l’arrêt total et durable de toutes les hostilités, la dissolution des milices et la fin des opérations aériennes. Il évoquait également « une répartition transparente, responsable et équitable de la richesse publique et des ressources du pays ».

L’Initiative de paix égyptienne, 6 juin 2020

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi propose, le 6 juin, une nouvelle initiative de paix pour la Libye en présence du maréchal Khalifa Haftar et Aguila Saleh. La « Déclaration du Caire » est fondée principalement sur les conclusions du Sommet de Berlin, qui a proposé une solution politique globale comprenant des mesures claires en ce qui concerne les volets politique, économique et de sécurité. La Déclaration du Caire prévoit la création d’un conseil élu, l’instauration d’un cessez-le-feu, le retrait des mercenaires étrangers de tout le territoire libyen et le démantèlement des milices.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique