Mardi, 23 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Al-Sissi présente ses condoléances au roi Salman

May Al-Maghrabi, Mardi, 27 janvier 2015

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi s’est rendu, samedi, en Arabie saoudite, depuis Davos en Suisse, pour présenter ses condoléances au roi Salman, après la mort du roi Abdallah Ben Abdel-Aziz, décédé vendredi à l’aube.

Al-Sissi présente ses condoléances au roi Salman

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi s’est rendu, samedi, en Arabie saoudite, depuis Davos en Suisse, pour présenter ses condoléances au roi Salman, après la mort du roi Abdallah Ben Abdel-Aziz, décédé vendredi à l’aube. Selon un commu­niqué de la présidence: « Les conditions climatiques difficiles en Suisse ont empêché le président Al-Sissi d’assister aux funérailles du roi Abdallah. Toutefois, le premier ministre Ibrahim Mahlab, accompagné d’une délégation de hauts responsables, a assisté à ses obsèques ». L’Egypte, proche alliée du Royaume saoudien et principale bénéficiaire de son aide financière, a décrété sept jours de deuil national, suite au décès du roi Abdallah. Les autorités ont aussi annulé les festivités du 4e anniversaire de la révolution du 25 janvier. Radio et Télévision ont interrompu leurs programmes pour diffuser des séquences spéciales sur le roi Abdallah, tandis que les journaux, striés d’un bandeau noir, ont consa­cré une large place au sujet. Le président Al-Sissi a été reçu par le nouveau roi Salman Bin Abdel-Aziz, successeur du roi Abdallah et le prince héritier Moqren Bin Abdel-Aziz. « Nous sommes confiants que le nouveau roi Salman Bin Abdel-Aziz et son prince héritier vont suivre le chemin du roi défunt Abdallah Bin Abdel-Aziz », a affirmé Al-Sissi dans des déclarations diffusées par la Télévision d’Etat. Le porte-parole de la présidence a confirmé que le président a évoqué avec le roi Salman Bin Abdel-Aziz les relations bilatérales et le renforcement de la coopération entre les deux pays.

Depuis la révolution du 30 juin, les relations entre l’Egypte et l’Arabie saoudite se sont consolidées et le Royaume saoudien a multiplié les initiatives à l’égard du Caire. L’Arabie saoudite voyait d’un mauvais oeil la montée en puissance du régime des Frères musulmans en Egypte après le 25 janvier 2011. Le soutien saoudien au Caire a été renou­velé après l’élection d’Al-Sissi, fustigé alors par les puissances occidentales, surtout les Etats-Unis. Le roi Abdallah avait été le premier à le féliciter après son élection. Riyad a aussi soutenu éco­nomiquement l’Egypte avec plus de 12 milliards de dollars d’aide financière et pétrolière. Une aide qui, avec celles des Emirats et du Koweït, a permis à l’Egypte d’éviter une crise socioécono­mique grave. Riyad a aussi appuyé la décision du Caire de déclarer les Frères musulmans organi­sation terroriste, puis avait pris quelques semaines plus tard une décision similaire. Le président Al-Sissi a rencontré le roi Abdallah, deux fois depuis son investiture. La première était une rencontre éclaire, le 20 juin, dans son avion à l’aéroport du Caire. Et le chef de l’Etat s’est rendu le 10 août dernier en Arabie saou­dite. La rencontre du président Al-Sissi avec le nouveau roi confirme la volonté de l’Egypte de garder des relations solides avec le monarchie saoudienne.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique