Mercredi, 29 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Cap sur l’avenir

Chaïmaa Abdel-Hamid, Nasma Réda, Jeudi, 18 avril 2024

Centre administratif, économique, culturel, religieux et sportif, la Capitale administrative se pose comme la nouvelle face d’une Egypte moderne. Tour d’horizon des principaux sites de cette nouvelle cité.

Cap sur l’avenir
(Photo : Omar Hashem)

 

 

 Quartier gouvernemental : 36 bâtiments sur 550 feddans

Le quartier gouvernemental de la Nouvelle Capitale administrative est situé sur une superficie de 550 feddans, soit 4,8 millions de m². Il est composé de 36 bâtiments, dont 34 pour les ministères, un siège abritant le parlement et un autre le Conseil des ministres. Les bâtiments sont construits sur seulement 28 % de la superficie, le reste est consacré aux espaces verts. Les travaux de construction du quartier gouvernemental ont commencé en 2015. Environ 18 grandes entreprises nationales égyptiennes ont participé à la mise en oeuvre du district sous la supervision de l’Autorité du génie des forces armées. Les bâtiments des ministères ont été conçus dans le style islamique et d’autres dans le style pharaonique.

Le quartier gouvernemental comprend la zone « Plaza », qui est une place de loisirs pour les employés, au milieu du quartier, et comprend des jardins et des fontaines, dont certains ont un caractère arabe et d’autres sont classiques, et de la pierre de basalte a été utilisée entre les immeubles.

Il est situé à 15 minutes du quartier résidentiel et tous les bâtiments sont conçus pour résister à tous types de risques, notamment les séismes et les incendies. Le premier ministre, Mostafa Madbouly, a affirmé en janvier 2024 que quelque 50 000 employés travaillent actuellement dans le quartier gouvernemental de la Nouvelle Capitale. La plupart d’entre eux résident dans la ville même ou dans les villes proches. Le premier quartier résidentiel destiné au logement des employés de la Capitale administrative est pleinement opérationnel. Il est composé de 10 000 logements dans la région de Hadaëq Al-Assema, adjacente à la Capitale administrative, a affirmé le chef du gouvernement. De même, les 24 000 logements du premier quartier résidentiel de la Capitale administrative sont à peu près vendus, et il ne reste qu’un nombre limité d’unités, a dévoilé Madbouly.

Siège du parlement : Exemple de développement durable

Parmi les bâtiments distingués du quartier gouvernemental figure le nouveau siège du parlement, considéré comme une icône de l’urbanisme moderne, car il allie modernité et authenticité et exprime les caractéristiques de la nouvelle République. Le bâtiment est un édifice architectural conçu par des Egyptiens selon les normes internationales. Il a remporté de nombreux prix en tant que promoteur du développement durable.

Les travaux sur ce projet géant construit sur une superficie de 26 feddans, équivalente à 109 000 m², ont commencé en 2017 et ont été achevés en deux ans. Le bâtiment a remporté le prix du Parlement arabe comme le meilleur projet arabe de développement durable pour l’année 2021.

 Place du Peuple : Carrefour central

 La place du Peuple est l’un des espaces les plus distingués de la Nouvelle Capitale administrative et se distingue par la présence du plus long mât du monde, avec une longueur de 185 mètres, sur lequel survole un immense drapeau de l’Egypte. La place du Peuple s’étend sur environ 16 feddans et est située à proximité du quartier gouvernemental, à un emplacement stratégique distinctif au centre du quartier présidentiel, du parlement, du Conseil des ministres et de la Grande Mosquée d’Egypte. Elle est située sur les axes routiers les plus importants de la Nouvelle Capitale administrative, à quelques minutes de l’axe Al-Amal et de l’axe central principal, et à quelques minutes des axes nord et sud Mohamed bin Zayed et de l’axe périphérique régional.

Il est prévu de faire de la place du Peuple le principal siège des célébrations nationales officielles de l’Etat, afin de permettre l’organisation de défilés militaires à l’exemple de la « Place Rouge » à Moscou et la « Place Tian anmen » en Chine. La place du Peuple se caractérise par la présence de deux théâtres en plein air d’une capacité de 6 404 chaises. Elle se caractérise également par la présence de 32 bâtiments commerciaux et de 8 fontaines. La place du Peuple est décorée d’une grande estrade avec 300 sièges. En plus, cette place renferme un mémorial, qui est également l’un des monuments les plus spécifiques de la Nouvelle Capitale administrative. Il est construit sur une superficie de 45 000 m2. Il est situé à l’extrémité de la place du Peuple, en face du palais présidentiel.

La structure du mémorial est très distinguée avec une hauteur d’environ 30 mètres et a été conçue dans un style pharaonique perçu dans ses colonnes et ses décorations. Le mémorial se compose de deux parties de forme circulaire sur lesquelles sont gravés les noms des martyrs égyptiens à travers les âges. Sur sa partie supérieure sont gravés les 99 noms de Dieu. Le mémorial comporte quatre bâtiments pour recevoir les visiteurs VIP.

 Quartier des affaires : Place aux nouveaux investissements

 Le quartier des affaires s’impose comme l’un des quartiers les plus importants de la Nouvelle Capitale administrative. Ce quartier construit sur une superficie de 195 feddans est conçu pour abriter de nombreuses entreprises. Son objectif est d’attirer et de rassembler les grandes compagnies internationales. Le quartier central des affaires (CBD) comprend aussi une zone réservée aux banques locales et étrangères. Il devra abriter la Banque Centrale d’Egypte (BCE), l’imprimerie des billets de banque, le siège des banques et des institutions financières oeuvrant en Egypte. Il est divisé en plusieurs sous-districts : Nord, Est, Midtown, Ouest, Sud, parc central. Il est muni aussi de vastes garages souterrains et de grands espaces verts.

Le CBD devrait devenir l’un des quartiers les plus emblématiques reflétant la culture et le progrès de l’Egypte. Il représente un modèle des villes intelligentes et durables. Il est financé par la compagnie chinoise CSCEC qui exécute le projet en coopération avec des compagnies égyptiennes. La compagnie chinoise a achevé en janvier 2024 les trois premières tours du quartier central des affaires, au profit du ministère du Logement.

Son emplacement géographique est parfaitement choisi : au centre de la Nouvelle Capitale administrative sur la rivière verte, ce qui a fait de ce quartier une zone d’investissement d’une grande importance. Le quartier comprend 20 tours aux usages divers, administratif, commercial, immeubles d’appartements, hôtels de luxe et notamment la célèbre tour iconique (Iconic Tower) qui sera le plus haut bâtiment d’Afrique atteignant presque 400 mètres.

Le quartier des affaires renferme également le centre commercial Pro Mark implanté sur une superficie de 8 836 m2. Il est situé dans un emplacement très stratégique, notamment en face du ministère des Finances, dans le quartier financier et des affaires, sur la place séparant le quartier gouvernemental et le quartier financier. Il est également à deux minutes de la BCE et de la Bourse égyptienne, et à proximité de la rivière verte et du parc central.

Le projet offre des unités administratives et commerciales de diverses superficies et à des prix très compétitifs. Ce bâtiment administratif intelligent est conçu pour servir les hommes d’affaires et assurer le confort des investisseurs et des employés.

 Centre culturel islamique : Joyau architectural

 Situé sur une colline de 24 mètres de hauteur, le Centre culturel islamique surplombe la Nouvelle Capitale administrative. Grâce à sa grandeur et son emplacement au centre-ville, ainsi qu’aux deux minarets de la Grande Mosquée d’Egypte qui font chacun 144 m de hauteur, cette splendide architecture est repérée non seulement à partir de la Nouvelle Capitale administrative, mais aussi du Nouveau Caire. Construit sur une superficie de plus de 110 feddans, le Centre culturel islamique, bâti par Arab Contractors of Egypt sous la supervision de l’Autorité du génie des forces armées, renferme, en plus de la Grande Mosquée et de la grande cour d’en face, trois centres commerciaux, une grande salle VIP, des bibliothèques culturelles et des salles de conférences.

La Grande Mosquée de Misr, dont la superficie est de 19 100 m2, est considérée comme la 3e plus grande mosquée des pays islamiques, après celles d’Al-Haramein en Arabie saoudite, pouvant accueillir 130 000 fidèles à la fois. « L’architecture des minarets de cette Grande Mosquée est un mélange entre l’art mamelouk et celui ottoman, mais vu sa grande hauteur, on ne peut pas la compter parmi l’art islamique authentique », explique l’ingénieur Chérif Farag, assurant que l’architecture urbaine a toujours une connotation politique qui exprime la prospérité ou la force des pays. A noter que chaque minaret est équipé par des salles de bains, d’autres salles sont consacrées aux ablutions, il y a aussi des boutiques de cadeaux, une billetterie, des bureaux administratifs pour les services nécessaires à la mosquée. Afin de jouir de la vue de la capitale d’en haut, les minarets renferment chacun un escalier de 133 m de haut et un ascenseur. La Grande Mosquée a remporté trois records Guinness, l’un pour le plus grand minbar du monde et deux autres pour le plus lourd et le plus grand chandelier.

Le Centre culturel islamique de la Nouvelle Capitale dispose également d’éblouissantes salles avec des murs couverts de marbre où sont gravés tous les versets du Coran. Ce centre renferme de même une grande bibliothèque islamique riche, ainsi qu’une immense salle pour la récitation et l’enseignement du Coran. Un grand garage pouvant accueillir jusqu’à 4 000 voitures y a été fondé.

La Grande Mosquée de Misr est désormais considérée comme la mosquée officielle de l’Etat égyptien où se déroulent les prières de toutes les grandes cérémonies islamiques, ainsi que les funérailles des hautes personnalités de l’Etat. D’ailleurs, le Centre culturel islamique et la Grande Mosquée ont accueilli, il y a quelques jours, la prière et les célébrations de l’Aïd Al-Fitr (le petit Baïram), en présence du président Abdel Fattah Al-Sissi, d’un grand nombre de hautes personnalités de l’Etat et des familles des martyrs. Il est à noter qu’une autre cour pouvant accueillir jusqu’à 95 000 fidèles sera ouverte au public lors des cinq prières de la journée.

 La Cité des arts et de la culture, un chef-d’oeuvre architectural

 Avec ces deux grands obélisques remontant à l’époque des Ramessides se dresse la Cité des arts et de la culture au coeur de la Nouvelle Capitale administrative. Construite sur une superficie de 127 feddans (1 feddan = 4 200 m2), la cité symbolise la créativité dans toutes ses formes. Au coeur de la cité se trouve le nouvel Opéra qui occupe un bâtiment luxueux construit dans un style architectural ancien et doté de colonnes en marbre. Le bâtiment abrite des statues de musiciens et de chanteurs. A l’intérieur, les murs et les plafonds sont décorés de peintures. Considéré comme le plus grand opéra du Moyen-Orient, sa salle principale peut accueillir 2 200 personnes. Il est doté de deux autres théâtres de 1 000 et de 600 places respectivement, réservés aux événements culturels privés et munis d’équipements modernes.

L’édifice comprend également des salles d’exposition, des bibliothèques, des musées et des galeries d’art. La bibliothèque centrale se dresse sur une superficie de 10 000 m2. Ce bâtiment vitré est doté d’un éclairage naturel. « Les rideaux électroniques baissent automatiquement lorsque les rayons du soleil commencent à pénétrer dans la bibliothèque », explique le superviseur de la bibliothèque. Celle-ci peut accueillir 6 000 lecteurs dans 8 salles principales consacrées à la lecture. La bibliothèque compte 70 000 volumes dont certains sont rares, comme le livre Description de l’Egypte, remontant à l’expédition de Napoléon Bonaparte du XVIIIe siècle.

La bibliothèque dispose également d’une salle dédiée aux enfants, ainsi que d’un espace loisirs. Au premier étage se trouve une salle exposant des livres historiques, ainsi qu’une partie de Kiswat Al-Kabaa (la couverture noire entourant la Kaaba à La Mecque).

Juste en face d’un des deux obélisques se trouve le musée des capitales de l’Egypte. Avec 1 000 pièces antiques venant de 9 différentes capitales de l’Egypte, de Memphis au Caire, en passant par Thèbes, Tell Al-Amarna, Alexandrie et Fostat. Ce musée montre, à travers sa muséologie, le mode de vie inhérent à chaque capitale exposant des pièces antiques cosmétiques ou des armes, ainsi que différents ustensiles.

La deuxième partie du musée expose la tombe de Tutu, découverte en 2018 au gouvernorat de Sohag en Haute-Egypte. Dans une autre salle se trouvent, exposés, des momies, des sarcophages et des vases canopes. « La plupart des pièces exposées proviennent de différents musées tels que le Musée égyptien du Caire, le musée Gayer Anderson, le musée copte et autres. Chaque vitrine regroupe des pièces découvertes dans une capitale », explique Moemen Osmane, chef du secteur des musées auprès du ministère du Tourisme et des Antiquités.

 Cité olympique : Une infrastructure capable d’accueillir les JO

 Dans la dynamique de l’aménagement de la Nouvelle Capitale administrative, l’Egypte a érigé une Cité olympique, un projet olympique et paralympique ambitieux, dont la construction a duré six ans et qui permettrait d’accueillir les Jeux Olympiques (JO), l’Egypte ayant déposé sa candidature pour accueillir les JO 2036. Si cette candidature est retenue, l’Egypte sera le premier pays du continent africain à accueillir les JO d’été. Et en attendant d’être acceptée, l’Egypte est ainsi devenue l’un des rares pays d’Afrique où l’infrastructure est adéquate pour accueillir un événement d’une telle ampleur. Ce projet est aussi l’une des arènes sportives les plus importantes du Moyen-Orient, avec ses stades, ses salles couvertes et ses installations de services médicaux et hôteliers avec des logements pour accueillir les athlètes, ainsi que d’autres installations sportives variées.

Cette cité, qui va permettre à l’Egypte d’accueillir de grands événements sportifs internationaux, comprend 22 installations sportives construites conformément aux normes olympiques. Elle dispose de tous les équipements pour accueillir des événements sportifs majeurs. Elle est construite sur une superficie de 92 feddans, soit l’équivalent de 386 000 m2, et renferme 33 000 bâtiments. Le nouveau stade est doté d’une capacité d’accueil de 90 000 places et d’un complexe multisports parmi les plus vastes du Moyen-Orient. Ce complexe comprend un grand stade de tennis de 3 500 places et deux centres aquatiques de 5 000 places chacun. Et ce, en plus d’un bâtiment social, de champs de tir, d’un complexe équestre, de terrains d’entraînement et d’un centre de médecine du sport. Sans compter les nombreux terrains de football, de volley-ball, de basket-ball, de beach soccer et de hockey. Le stade de la Nouvelle Capitale administrative a accueilli son tout premier match le 18 mars dernier, celui amical opposant l’équipe nationale égyptienne à la Nouvelle-Zélande.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique