Lundi, 24 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Amr Darwich : Nous sensibilisons les gens à l’exercice de leurs droits constitutionnels

Samar Zaree , Lundi, 23 octobre 2023

Député et membre de la Commission de coordination des jeunes des partis politiques, Amr Darwich revient sur le rôle de la commission durant l’élection présidentielle.

Amr Darwich

Al-Ahram Hebdo : En quoi consiste le rôle de la Commission de coordination des jeunes des partis politiques dans l’élection présidentielle ?

Amr Darwich : Lorsque le calendrier du processus électoral a été annoncé, ainsi que les procédures liées aux élections, la commission a tout de suite lancé une initiative nommée « Oui à la participation ». Elle consiste principalement à sensibiliser les citoyens, dans différents gouvernorats, à participer au processus électoral, à exercer leur droit constitutionnel et à exprimer leur opinion pour choisir le président de la République.

Ce n’est pas tout, au cours des deux semaines écoulées, les membres de la commission ont formé des comités pour suivre l’opinion des citoyens dans la rue. Nous sensibilisons les citoyens à l’importance de faire des procurations pour les candidats qu’ils souhaitent élire. C’est un moyen de les aider à participer activement au processus électoral. Nous allons également poursuivre notre participation active jusqu’à la fin des élections.

— Comment assurez-vous le contact avec les citoyens dans les différents gouvernorats ?

— La participation aux élections est un devoir national. C’est pour cela que la commission travaille à sensibiliser les gens à exercer leur droit constitutionnel et à élire leur président. Les membres de la commission communiquent directement avec les citoyens à travers ses membres qui sont députés ou en organisant des conférences populaires dans les villages et les hameaux ou même à travers les médias et la presse.

— La commission regroupe des jeunes de différents partis et affiliations. Comment avez-vous réussi à réaliser cette équation ?

— Tout d’abord il faut dire que la commission a été créée il y a plus de cinq ans dans l’objectif d’autonomiser et d’inclure les jeunes dans la vie politique. Il s’agit d’une plateforme permettant aux jeunes de 18 à 40 ans de dialoguer, d’exprimer leur vision et de participer à la prise de décision. C’est une expérience unique dans l’histoire de l’Egypte, qui réunit les jeunes des partis sous l’ombrelle d’un projet destiné à les intégrer à la vie politique. En réalité, notre force provient de notre divergence.

— Quelles sont vos ambitions politiques pour l’Egypte ?

— Les membres de la commission espèrent, comme tout Egyptien, plus de stabilité politique et économique pour l’Egypte et une vie décente pour les citoyens. Plus important encore, nous espérons dans la période à venir voir un vrai dynamisme de la part des partis politiques et une réelle participation à la vie politique et sociale.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique