Jeudi, 29 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Une nouvelle prime pour soutenir les citoyens

Chaïmaa Abdel-Hamid, Vendredi, 20 octobre 2023

Le parlement a donné son accord de principe à l’augmentation de la prime exceptionnelle relative à la cherté de la vie. Objectif : alléger le fardeau qui pèse sur les employés de l’Etat.

Une nouvelle prime pour soutenir les citoyens
La loi sur l’attribution de la prime relative à la cherté de la vie entrera en vigueur le mois courant.
Dans l’objectif d’alléger le fardeau financier qui pèse sur les citoyens, le Conseil des députés, qui a repris ses activités cette semaine, a approuvé un projet de loi présenté par le gouvernement relatif à l’augmentation de la prime exceptionnelle de la cherté de la vie pour les employés de l’appareil administratif de l’Etat, des organismes économiques, du secteur des affaires et des entreprises du secteur public. Le projet de loi accorde également aux retraités une prime exceptionnelle, ce qui a nécessité une modification de certaines dispositions de la loi sur les assurances sociales et les retraites n°148 de 2019.

Ce projet de loi a pour principal objectif de garantir une vie décente aux fonctionnaires de l’Etat dans les différents secteurs. Mostafa Salem, sous-secrétaire de la commission de la planification et du budget, a affirmé que le gouvernement avait pris un ensemble de mesures pour étendre le champ de protection sociale et atténuer l’impact économique de la guerre en Ukraine. « L’Etat, représenté par le gouvernement et le parlement, s’apprête à adopter un ensemble de mesures visant à soutenir financièrement et socialement les citoyens », affirme le député. Et d’ajouter : « Conformément aux directives du président Abdel-Fattah Al-Sissi, le parlement a discuté, lors d’une séance plénière, de plusieurs législations visant à alléger le fardeau qui pèse sur les citoyens. Il s’agit de l’augmentation de la prime de la cherté de la vie et de la prime exceptionnelle pour les employés et les retraités, en plus de la hausse du plafond d’exonération fiscale qui passe de 36 000 L.E. à 45 000 L.E. pour tous les employés de l’appareil administratif de l’Etat, des organismes économiques, des entreprises du secteur commercial et du secteur public ».

Le projet de loi accorde aux employés une prime exceptionnelle de cherté de la vie. Celle-ci, fixée mensuellement à 300 L.E. par la loi n°166 de 2022, passera à 600 L.E. Elle profitera à 4,5 millions de salariés et coûtera à l’Etat 4,5 milliards de L.E.

La loi prévoit également l’octroi aux retraités d’une prime mensuelle exceptionnelle qui passera de 300 L.E. à 600 L.E. Le Trésor public assumera le coût de cette prime qui s’élève à 32,5 milliards de L.E., et 11 millions de retraités devraient en bénéficier. « Le montant des primes et des aides sociales dans le budget de l’Etat a augmenté pour atteindre 530 milliards de L.E. Celles-ci s’ajoutent au budget consacré aux salaires qui s’élève à 470 milliards de L.E. en plus de 31 milliards pour couvrir l’initiative Takafol wa Karama (solidarité et dignité) », ajoute le député.

Plusieurs initiatives

Le gouvernement multiplie les initiatives visant à réduire l’impact de la crise économique mondiale sur les citoyens. Dans ce contexte, une initiative visant à réduire les prix de 7 aliments et produits essentiels de 15 à 25 % a été lancée la semaine dernière. « L’Etat est bien conscient des difficultés que connaissent les citoyens en raison de l’inflation », affirme le député Yasser Omar, de la commission de la planification et du budget. « Même si cette baisse ne compense pas totalement la hausse de l’inflation, il s’agit d’une mesure importante et d’un soutien fondamental fourni aux citoyens », affirme Omar. Et d’ajouter : « Cette prime exceptionnelle est la quatrième en moins de 18 mois et ne sera pas la dernière ». Le projet de loi approuvé cette semaine par le Conseil des députés entrera en vigueur courant octobre.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique