Jeudi, 30 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

9 ans de réalisations: Energie; l’Egypte est devenue un hub régional

Amani Gamal El Din , Mercredi, 04 octobre 2023

La conférence Hékayet Watan est revenue sur les plus grandes réalisations accomplies entre 2014 et 2023 dans les différents secteurs. Compte rendu.

energy

L’électricité et l’énergie sont les fondements des économies avancées. Les deux secteurs ont connu un essor incomparable entre 2014 et 2023. Depuis 2014, une stratégie nationale complémentaire, d’un coût de 1,8 trillion de L.E., a été mise en place dans le secteur de l’électricité afin de tirer le maximum de profits des énergies renouvelables et faire de l’Egypte un hub énergétique conventionnel et renouvelable.

Les défis étaient énormes car en 2014, le déficit de la production électrique était de 6 000 mégawatts par jour. Les investissements dans la production électrique, depuis 2014, ont atteint 558 milliards de L.E. Les investissements du réseau de transfert et de consolidation électrique s’élèvent à 165 milliards de L.E. à travers 600 projets. Le résultat est que la production électrique a connu une croissance de 100 % entre 2014 et 2022. Les investissements étrangers directs dans le secteur de l’énergie et celui des énergies renouvelables ont atteint 3 milliards de dollars.

La production en matière d’énergie éolienne était de 545 mégawatts en 2014. En 2023, elle est de 1 625 mégawatts. En matière d’énergie solaire, la production en 2014 était de 20 mégawatts et en 2023, elle est de 1 668 mégawatts. « Nous voulons augmenter la contribution des énergies renouvelables dans le mix électrique à 42 % d’ici 2030. Nous voulons aussi faire de l’Egypte un acteur principal dans l’industrie de l’hydrogène vert, accroître les capacités de stockage énergétique et sécuriser l’alimentation électrique des projets nationaux, sans oublier la numérisation des réseaux de distribution électrique et le démarrage de la centrale nucléaire en 2028 », a annoncé Mohamad Chaker, ministre de l’Electricité et des Energies renouvelables.

Un saut qualitatif a eu lieu également dans le secteur du pétrole et du gaz. L’Egypte a adopté une nouvelle stratégie de prospection pétrolière. 496 nouvelles découvertes pétrolières ont été faites, ainsi que 144 découvertes gazières dans le Sahara occidental, la Méditerranée, le Sinaï, le Delta et le golfe de Suez. Ajoutons à cela le puits Zohr, le plus grand de la région méditerranéenne, avec des réserves de 30 trillions de m3 de gaz. La production gazière a atteint 6,2 milliards de m3 par jour. Les exportations de gaz naturel liquéfié en 2022 se sont élevées à 8,3 milliards de dollars, contre 3,9 milliards en 2021. Alors que les exportations pétrolières se sont élevées à 18,3 milliards de dollars en 2022, contre 12,9 milliards de dollars en 2014. « Nous travaillons beaucoup sur le dossier énergétique et nous voulons arriver à zéro carbone », a conclu le ministre du Pétrole et des Richesses minérales, Tarek El-Molla.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique