Jeudi, 22 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

9 ans de réalisations: Economie, des chiffres prometteurs

Amani Gamal El Din , Mercredi, 04 octobre 2023

La conférence Hékayet Watan est revenue sur les plus grandes réalisations accomplies entre 2014 et 2023 dans les différents secteurs. Compte rendu.

9 ans de réalisations

Dans la session consacrée à l’économie, les ministres de la Planification et du Développement économique, Hala Al-Saïd, et des Finances, Mohamad Maeit, ont dressé un inventaire détaillé des réalisations et des projections jusqu’en 2027-2028. « La décision de faire flotter la L.E. le 16 novembre 2016 a donné lieu à une stabilité macro-économique. Celle-ci a ouvert la voie à une restructuration économique au sens propre du terme », a déclaré Maeit dans sa présentation.

L’Egypte a assimilé, ces dernières années, plusieurs chocs économiques : le confinement pendant la pandémie de Covid-19, la perturbation des chaînes d’approvisionnement mondiales, la crise des marchés émergents en 2018 qui a entraîné une baisse de la valeur de la monnaie de 54 pays africains, la hausse des cours du pétrole qui sont passés de 60 dollars le baril à 144 et, enfin, la guerre en Ukraine.

Maeit a justifié la rigueur des finances publiques par le déficit budgétaire par rapport au PIB. « Le budget souffre d’un déficit depuis 1980. Les dépenses sont toujours plus élevées que les revenus et c’est un problème structurel. Un plan a été adopté pour ramener le déficit budgétaire sur une courbe descendante graduelle. Celui-ci est passé de 12,5 % du PIB en 2016 à 6 % en 2022-2023. On prévoit 6,9 % en 2023-2024 à cause des taux d’intérêt. Mais on prévoit 4,7 % en 2027-2028. Selon l’Union européenne, un déficit normal ne devrait pas excéder les 5 % », explique le ministre.

Les sommes budgétaires allouées aux subventions du carburant ont été réorientées au service de la sécurité sociale, Hayah Karima, Takafol et Karama et les pensions de retraite. Maeit a expliqué que l’Etat tient à la durabilité des pensions et des fonds de retraite. Selon lui, l’Etat a débloqué pour les pensions de retraite entre 2013-2014 et 2023 plus de 1,2 trillion de L.E. Al-Saïd, elle, est revenue sur les Objectifs du Développement Durable (ODD) 2030.

« L’Egypte est considérée comme l’un des 26 pays ayant fait un progrès évident en ce qui a trait aux ODD », a déclaré la ministre, évoquant les progrès réalisés dans les secteurs social, économique et environnemental. « L’Egypte considère le droit au développement comme un droit inaliénable des droits de l’homme. Je fais allusion ici à la protection sociale globale, l’amélioration des infrastructures, l’efficacité des institutions et, enfin, l’investissement dans le capital humain », a déclaré Al-Saïd. Et d’ajouter : « Pour réaliser ces objectifs, il nous fallait accroître les investissements publics. Ceux-ci sont passés au niveau national de 110 milliards de L.E. en 2013-2014 à 1,050 trillion de L.E. en 2023-2024. Au niveau des gouvernorats, ils sont passés de 8,2 milliards de L.E. à 32 milliards de L.E. ».

Dans le secteur de l’environnement, 40 % des projets exécutés en 2022-2023 sont verts et il est prévu que ce taux atteigne les 50 % au cours de l’exercice actuel. En ce qui a trait au taux de croissance, la ministre projette un taux de croissance durable situé entre 7 et 8 %. Le chômage, quant à lui, a atteint 7 %, son taux le plus bas.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique