Samedi, 13 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Le président Sissi reçoit le chef de l’armée soudanaise

Mardi, 29 août 2023

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a reçu, mardi 29 août, le chef de l’armée soudanaise, Abdel-Fattah Al-Burhan, à la ville d’Al-Alamein.

Le président Sissi reçoit le chef de l’armée soudanaise

Il s’agit de son premier voyage à l’étranger depuis le début de la guerre avec les paramilitaires. Les deux responsables ont discuté de l’évolution de la crise au Soudan, de la situation politique et humanitaire globale et des conditions des Soudanais déplacés en Egypte, ainsi que des relations bilatérales entre les deux pays. L’entretien a également porté sur les efforts visant à conclure un cessezle- feu et une trêve entre les deux parties en conflit, ce qui permettra de mettre en place des opérations de secours humanitaire. Ils ont également évoqué les efforts du Caire aux niveaux régional et international afin d’arrêter le conflit et de restaurer la sécurité et la stabilité.

Cette visite intervient dans le cadre d’une tournée d’Al- Burhan dans les capitales arabes et africaines qui pèsent dans le jeu diplomatique soudanais, dont Riyad, Doha, Koweït, Juba et N’Djamena. « Al-Burhan s’est rendu au Caire pour discuter de l’évolution de la situation au Soudan, des relations avec l’Egypte et des moyens de les renforcer d’une manière qui serve les deux peuples et les intérêts communs », a déclaré le Conseil de souveraineté.

Depuis le 15 avril, l’armée et les Forces de Soutien Rapide (FSR) du général Mohamed Hamdan Daglo, ancien numéro deux du pouvoir militaire, sont en guerre. Un bilan très sousestimé en raison du chaos général fait état d’au moins 5 000 morts et l’Onu recense plus de 4,6 millions de déplacés et de réfugiés.

Pour la première fois mardi à Port-Soudan (est), le général Burhan est apparu en public en costume civil. Depuis le début de la guerre, il avait fait de très rares apparitions en treillis, arme à la main. Son avion a décollé de Port-Soudan, la seule ville du pays dont l’aéroport fonctionne, celui de Khartoum ayant été bombardé au premier jour de la guerre.

Le général Burhan est accompagné du chef des renseignements soudanais, Ahmad Ibrahim Muffadal, et du ministre intérimaire des Affaires étrangères, Ali Al-Sadeq. Il était arrivé dimanche à Port-Soudan, où il avait appelé à « en finir avec la rébellion » des paramilitaires. Plusieurs tentatives de médiation pour mettre fin au conflit, principalement par l’Arabie saoudite et les Etats-Unis, ont échoué.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique