Vendredi, 23 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Le défi de la lecture arabe récompense ses lauréats

Chaïmaa Abdel-Hamid, Jeudi, 03 août 2023

Le ministre de l'Education et l'ambassadrice des Emirats arabes unis au Caire ont honoré les lauréats de la septième édition du « Défi de la lecture arabe ». Le concours a vu pour la première fois la participation d’étudiants ayant des besoins spéciaux.

Le défi de la lecture arabe récompense ses lauréats

Le Dr Reda Hégazi, ministre de l'Education et de l'Enseignement technique, S.E. Mme Mariam Al-Kaabi, ambassadrice des Emirats arabes unis en Egypte, et le Dr Abdul Karim Sultan Al-Olama, directeur exécutif de la Fondation Mohammed bin Rashid Al Maktoum pour les initiatives mondiales, ont honoré les élèves lauréats de la septième édition du « Défi de la lecture arabe », ainsi que les trois premiers parmi les élèves ayant des besoins spéciaux.

Au cours de son allocution, Reda Hégazi a souligné que la stratégie de « construction de la personne égyptienne » a été lancée par le président Abdel-Fattah Al-Sissi en 2018 pour former des élèves instruits, dotés de compétences personnelles et surtout capables de continuer à apprendre et pas seulement de récolter des notes. « Il ne fait aucun doute que la lecture libre aide à développer la réflexion et la collecte d'informations », a déclaré Hégazi. Il a fait savoir que le nombre de participants au concours a augmenté, pour atteindre cette année 15 millions 335 000 étudiants, et que pour la première fois, le concours a inclus des étudiants ayant des besoins spéciaux. Une démarche qui soutient les objectifs du ministère d'intégrer cette catégorie dans tous les événements et les activités, et de découvrir leurs capacités.

Pour sa part, l'ambassadrice Mariam Al-Kaabi a déclaré : « Les Emirats arabes unis travaillent depuis leur fondation pour former l’Homme et investir dans le savoir. Aujourd'hui, les Emirats continuent de fournir tout ce qui permet d'élever le niveau des nouvelles générations arabes et le statut de la langue arabe. C’est la vision de Son Altesse le cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, chef de l'Etat, et les directives de Son Altesse cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, vice-président, premier ministre et gouverneur de Dubaï ».

L’ambassadrice a pleinement apprécié la participation record des étudiants égyptiens à la septième édition, considérant qu’elle représente un nouveau succès pour l'Egypte, pour le concours « Défi de la lecture arabe » et pour tous ceux qui sont concernés par la connaissance et la culture.

A noter que cette édition a connu une participation sans précédent de la part des étudiants du ministère égyptien de l'Education, en plus de 12 500 personnes ayant des besoins spéciaux pour lesquelles le comité d'arbitrage a recommandé la lecture de 25 livres chacun.

Sur la même voie, le directeur exécutif de la fondation Mohammed bin Rashid Al Maktoum pour les initiatives mondiales, Abdul Karim Sultan Al-Olama, a confirmé que les réalisations de cette initiative se poursuivent, et les ambitions de la Fondation mondiale Mohammed bin Rashid Al Maktoum n'ont pas de limites. « La participation des étudiants égyptiens à toutes les éditions du Défi de la lecture arabe depuis son lancement en 2015 a été remarquable sur tous les volets, ce qui reflète le poids de l'Egypte dans le monde arabe et dans le monde entier dans le domaine de la culture et de la science », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « Nous avons témoigné d’une participation record d'étudiants égyptiens à cette septième édition, et c'est l'expression d'un intérêt officiel et sociétal global à promouvoir la lecture et la connaissance parmi les générations montantes ».

Le défi de la lecture arabe, au cours de ces 7 éditions, a attiré environ 104 millions d'étudiants et d'étudiantes dans le monde arabe, ainsi que des enfants venus des communautés arabes dans tous les pays du monde et des locuteurs de l’arabe (dont la langue maternelle n’est pas l’arabe). La septième édition à elle seule a enregistré une participation record de 24 millions 800 000 étudiants de 46 pays à travers le monde, représentant plus de 188 000 écoles, sous le contrôle d'environ 150 000 superviseurs.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique