Vendredi, 12 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Electricité : Réduire la pression d’ici la fin de l’été

Samar Zaree , Mercredi, 02 août 2023

Le gouvernement a annoncé cette semaine un certain nombre de décisions pour faire face à la consommation record d’électricité causée par la canicule. Explications.

Electricité : Réduire la pression d’ici la fin de l’été

Télétravail une fois par semaine à partir du 6 août pendant un mois pour la majorité des employés du secteur public et coupures d’électricité planifiées, telles sont les principales annonces du gouvernement face au problème de la consommation accrue d’énergie en ces temps de canicule. Le premier ministre, Moustapha Madbouli, a, en effet, annoncé une série de mesures pour faire face à la consommation d’énergie croissante provoquée par la vague de chaleur intense qui sévit dans le pays, et ce, afin de soulager les réseaux électriques. « Nous consommons aux heures de pointe plus de 129 millions de m3 d’essence et de diesel par jour. Depuis le début de la canicule, qui a commencé le 17 juillet, la consommation a grimpé à près de 36 gigawatts par jour. Nécessitant l’achat de 144 à 146 millions de m3 de gaz et de diesel/jour », a expliqué Madbouli.

Parmi les autres décisions figure l’importation de 250 à 300 millions de dollars de diesel dans le cadre des efforts urgents pour renforcer l’approvisionnement en carburant des centrales électriques. Le ministère de la Jeunesse et du Sport a, pour sa part, été appelé à programmer tous les matchs avant le coucher du soleil, afin de réduire la consommation d’électricité. Madbouli a également affirmé qu’un calendrier des horaires de coupures d’électricité dans chaque quartier serait annoncé et que l’éclairage des espaces publics serait réduit à 75 % pendant l’été. Cependant, les zones touristiques, considérées comme une source de revenu national pour l’Etat, seront exclues de ces décisions.

A l’origine, la canicule

Les récentes coupures de courant qui ont commencé le 17 juillet sont causées par une consommation accrue déclenchée par la vague de chaleur intense que le pays a connue. Au début de la semaine dernière, le ministère de l’Electricité et des Energies renouvelables a confirmé que la consommation nationale d’électricité avait atteint des niveaux record. Les températures ont dépassé les 40 degrés Celsius dans la majeure partie du pays, grimpant à plus de 45 degrés dans le sud profond. « Si la crise se prolonge jusqu’à la première ou la deuxième semaine de septembre, le gouvernement continuera d’alléger les charges et maintiendra toutes les mesures urgentes », a affirmé le premier ministre, qui tient à souligner que « sans les projets d’électricité mis en place par l’Etat, l’électricité aurait fonctionné seulement 3 heures par jour et n’aurait pas été coupée pendant 3 heures seulement par jour », a-t-il souligné.

A rappeler que depuis 2014, des travaux de restructuration complète du secteur de l’électricité ont été entrepris et le gouvernement a pu établir plus de 48 projets de production d’électricité à partir de sources traditionnelles avec un coût d’investissement supérieur à 275 milliards de dollars, notamment 3 centrales géantes avec des sociétés allemandes comme Siemens.

Soulignant l’importance des décisions prises par le gouvernement, le député Mohamad El- Gabalawy, sous-secrétaire de la commission de l’énergie au parlement, explique : « Nous avons affaire à un phénomène mondial qui a touché plusieurs pays du monde. Certains souffrent d’une coupure continue de l’électricité, d’autres sont frappés par des vagues d’incendies intenses ». Et d’ajouter : « A mon avis, les décisions prises par le gouvernement sont bien équilibrées et arrivent au bon moment. Nous devons tous coopérer et déployer nos efforts, afin de surpasser cette crise. C’est une responsabilité collective », conclut-il.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique