Dimanche, 19 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

L’Egypte en soutien au Soudan

May Al-Maghrabi , Mercredi, 21 juin 2023

Le président Abdel- Fattah Al-Sissi a accueilli le viceprésident du Conseil de souveraineté au Soudan, Malik Agar, pour examiner les moyens de mettre un terme au conflit soudanais.

L’Egypte en soutien au Soudan
Malik Agar a mis l’accent sur les efforts soutenus de l’Egypte pour rétablir la paix au Soudan.

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a rencontré, dimanche au Caire, le vice-président du Conseil de souveraineté transitoire au Soudan, Malik Agar, en présence du chef du service des renseignements généraux, Abbas Kamel. Lors de la rencontre, le président a réitéré « le plein soutien de l’Egypte à l’unité et à l’intégrité territoriale du Soudan et a confirmé que l’Egypte déploie tous les efforts possibles pour parvenir à un cessez-le-feu, empêcher les effusions de sang et faire avancer le processus de paix via un dialogue pacifique global qui répond au désir de sécurité, de stabilité et de développement du peuple soudanais », a rapporté le communiqué de la présidence. Le président a également souligné que ces priorités doivent être au centre des efforts déployés par toutes les parties pour résoudre la crise soudanaise.

Lors de la rencontre, le président a été informé des derniers développements au Soudan. Agar a notamment passé en revue les efforts en cours pour parvenir à un règlement qui préserve l’unité de l’Etat et a discuté des moyens de fournir une aide humanitaire aux personnes touchées par le conflit. Le responsable soudanais a remercié l’Egypte qui accueille des Soudanais fuyant le conflit. Il a surtout salué « les efforts sincères et inlassables de l’Egypte pour préserver la paix et la sécurité au Soudan dans ces conditions critiques ».

Dans le cadre de ses efforts, l’Egypte a coorganisé, lundi, avec l’Allemagne, le Qatar, l’Arabie saoudite et l’Onu une conférence de donateurs à Genève, destinée à obtenir des promesses d’aide humanitaire au Soudan. La conférence a souligné à l’occasion l’importance pour les parties au conflit au Soudan de respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire. Au cours des deux derniers mois, le nombre de personnes ayant besoin d’une aide humanitaire est passé à 24,7 millions, soit plus de la moitié de la population. Le plan de réponse humanitaire révisé pour le Soudan cette année a reçu moins de 16 % des 2,57 milliards de dollars requis, le plan régional d’aide aux réfugiés de 470 millions de dollars n’ayant été financé qu’à hauteur de 17 % jusqu’à présent.

L’engagement de l’Egypte

L’Egypte accueille depuis le déclenchement du conflit armé au Soudan plus de 190 000 réfugiés soudanais et continue en parallèle d’envoyer des aides à ce pays voisin. Ce samedi, sous les directives du président Sissi, un navire de ravitaillement appartenant aux forces navales est arrivé au port de Port-Soudan transportant des centaines de tonnes d’aides humanitaires sous forme de fournitures de subsistance et médicales. Selon le politologue Hassan Salama, l’interactivité de l’Egypte avec la crise soudanaise « émane de son rôle régional et de ses étroites relations avec le Soudan, pays voisin avec lequel l’Egypte partage maints intérêts, sans oublier que ce conflit représente une grande menace pour la sécurité nationale égyptienne. D’où l’importance pour l’Egypte de poursuivre ses efforts visant à mettre terme à la violence au Soudan et à ouvrir la voie à des négociations politiques. Et c’est ce qu’a affirmé le président Sissi à son hôte soudanais ».

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique