Dimanche, 19 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Disparition d’un militant des libertés

May Al-Maghrabi , Mercredi, 14 juin 2023

George Ishak, cofondateur du mouvement Kéfaya et membre du Conseil national des droits de l’homme, s’est éteint vendredi après un long parcours en faveur des droits et des libertés.

Disparition d’un militant des libertés

Politicien, militant et membre du Conseil national des droits de l’homme, George Ishak est décédé vendredi à l’âge de 85 ans. Dimanche, des figures politiques, syndicales et des personnalités publiques ont participé à ses funérailles. Tous ont déploré la disparition d’un militant farouche des libertés, des droits de l’homme et de la démocratie.

Né en 1938 à Port-Saïd, Ishak a obtenu une licence d’histoire de l’Université du Caire en 1964 et a travaillé comme professeur dans une école. Il était connu pour son activisme politique depuis sa jeunesse. Il a participé à la résistance contre l’occupation britannique et contre l’agression tripartite sur l’Egypte. Ishak a pris part aux manifestations qui ont suivi la guerre des Six Jours en 1967, à celles qui ont précédé le 6 octobre 1973 et aux manifestations étudiantes qui ont eu lieu en 1968 exigeant la libération de la péninsule du Sinaï de l’occupation israélienne.

En 2004, le nom d’Ishak retentit à nouveau après la création du mouvement Kéfaya (assez) dont il a été le cofondateur. Le mouvement s’opposait au régime du défunt président Hosni Moubarak et à la candidature potentielle de son fils à l’élection présidentielle. Ishak était également très connu pour être l’un des principaux partisans de la grève du 6 avril en 2008 et celle menée par les ouvriers de l’usine de Mahalla dans le gouvernorat de Gharbiya, et qui était l’étincelle de la Révolution de 2011. Il rejoint en 2010 l’Association nationale pour le changement, qui avait pour principales revendications la fin de l’état d’urgence, le contrôle judiciaire des élections et la surveillance des élections par les ONG. Ishak a disputé les élections législatives de 2011-2012, mais n’a pas gagné. Il a participé à la Révolution de 2011 mais aussi à celle du 30 Juin 2013 contre le pouvoir des Frères musulmans. En 2012, George Ishak a rejoint le Parti de la Constitution fondé par le prix Nobel Mohamad El-Baradei. Il était membre du Conseil national des droits de l’homme depuis 2011 jusqu’à son décès.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique