Samedi, 15 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Egypte-Japon : Partenariat stratégique

May Al-Maghrabi , Mercredi, 03 mai 2023

En visite de trois jours en Egypte, le premier ministre japonais, Fumio Kishida, a été reçu dimanche par le président Abdel-Fattah Al-Sissi. Le Japon souhaite s’ouvrir à l’Afrique en passant par l’Egypte. Explications.

Egypte-Japon : Partenariat stratégique
Le président Sissi et le premier ministre japonais ont convenu de la nécessité de stabiliser le cessez-le-feu au Soudan et de promouvoir le dialogue politique.

Le président Sissi et le premier ministre japonais ont convenu de renforcer la coopération entre l’Egypte et le Japon dans les domaines de l’investissement et du commerce, de l’éducation, de la santé, des technologies de l’information, des transports, des énergies renouvelables et en ce qui a trait au Grand Musée égyptien. Sissi et Kishida ont assisté à la cérémonie de signature d’un certain nombre de mémorandums d’accords ayant trait aux télécommunications, aux technologies de l’information, à la première phase de la quatrième ligne du métro et au partenariat entre le ministère de la Coopération internationale et la Banque japonaise pour la coopération internationale.

Au niveau politique, les entretiens ont porté sur les efforts en cours pour maintenir et consolider la paix et la sécurité internationales. Le président Sissi et le premier ministre japonais ont échangé leurs vues sur la crise en Ukraine, la prolifération des armes nucléaires et la réforme du Conseil de sécurité de l’Onu. Ils ont abordé les dossiers régionaux, notamment la cause palestinienne et le barrage de la Renaissance. En ce qui concerne le Soudan, les deux dirigeants ont convenu de la nécessité de stabiliser le cessez-le-feu et d’achever la phase de transition. Le premier ministre japonais a salué l’assistance fournie par l’Egypte pour évacuer les ressortissants japonais du Soudan. Lors d’une conférence de presse conjointe, le président Sissi a exprimé la profonde gratitude du Caire pour la contribution sincère du Japon aux projets nationaux, dont le Grand Musée égyptien et les écoles égypto-japonaises. « Nous avons passé en revue les réformes économiques, législatives et structurelles mises en place en Egypte ces dernières années pour stimuler les investissements et les incitations fournies par l’Egypte aux investisseurs », a déclaré le président Sissi, invitant le gouvernement japonais à encourager les entreprises japonaises à investir davantage en Egypte. De son côté, Kishida a affirmé que « l’Egypte possède une énorme infrastructure et des zones économiques prometteuses qui ont favorisé l’augmentation des investissements japonais en Egypte ces dernières années ». Il a souligné que son pays aspirait à contribuer davantage aux efforts de développement en Egypte surtout dans le domaine de l’économie verte.

A quelques jours du G7

Selon le politologue Tarek Fahmy, cette visite du premier ministre japonais en Egypte confirme la conviction du Japon que l’Egypte est un pays pivot dans la région et un portail vers l’Afrique. « Cette visite intervient à quelques jours de la réunion du G7 (Les sept pays les plus industrialisés) qui se tient à la mi-mai et dont le Japon assure la présidence, d’où l’importance des concertations avec l’Egypte pour identifier les préoccupations de l’Afrique qui doivent être abordées lors de cette réunion », explique Fahmy. Et d’ajouter que le Japon cherche à concurrencer la Chine et d’autres puissances asiatiques. Il veut s’ouvrir à l’Afrique en passant par l’Egypte. Kishida a souligné la volonté de son pays de développer la coopération économique avec l’Egypte, un enjeu important pour les deux pays sur fond de crise mondiale.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique