Vendredi, 19 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Egypte-Arabie saoudite : Renforcer la coopération

Chaïmaa Abdel-Hamid, Mercredi, 05 avril 2023

Invité à un banquet de sohour à Djeddah, le président Abdel-Fattah Al-Sissi s’est entretenu avec le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohamad bin Salman. Au centre des discussions : la coopération bilatérale et les dossiers régionaux.

Egypte-Arabie saoudite : Renforcer la coopération
Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a été chaleureusement reçu par le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohamad bin Salman, à Djeddah.

Une rencontre de quelques heures a réuni le président Abdel-Fattah Al- Sissi et le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohamad bin Salman, aux premières heures de la matinée du 3 avril à Djeddah. Le chef de l’Etat était invité à un banquet de sohour à l’occasion du mois sacré du Ramadan. Une rencontre au cours de laquelle les deux dirigeants ont passé en revue « les relations étroites et historiques entre les deux pays frères » et ont évoqué les perspectives de coopération et les moyens de les renforcer et de les développer dans divers domaines. Dans une tweet publié après la rencontre, le président Sissi a salué la « profondeur des relations entre l’Egypte et le Royaume d’Arabie saoudite ». « J’attends avec impatience leur renforcement dans tous les domaines, de manière à réaliser les intérêts de nos deux pays et les grandes aspirations de nos peuples », a-t-il ajouté. Lors de leur entretien, les deux dirigeants ont convenu de poursuivre les consultations sur les questions régionales et internationales, a affirmé le porte-parole présidentiel, Ahmad Fahmy.

Relations économiques prospères

Ikram Badr El-Din, professeur de sciences politiques à l’Université du Caire, explique que cette visite intervient à un moment très important, étant donné les circonstances actuelles sur les scènes politique et économique. « Les deux pays sont liés par des intérêts en matière d’investissements », explique-til. Et d’ajouter : « L’Egypte est la porte du continent africain pour les investissements saoudiens. Et l’Arabie saoudite est l’un des plus grands investisseurs en Egypte ». Selon un rapport publié par l’Agence centrale pour la mobilisation publique et les statistiques (CAPMAS) en décembre, au cours des neuf premiers mois de 2022, l’Arabie saoudite a figuré au premier rang des pays arabes importateurs de produits égyptiens (1,8 milliard de dollars). L’Arabie saoudite est également le deuxième investisseur en Egypte avec 6,1 milliards de dollars. Les échanges commerciaux entre les deux pays ont considérablement augmenté en 2021 pour atteindre 14,5 milliards de dollars, soit une augmentation de 88 % par rapport à 2020. En guise de soutien à l’Egypte face à la crise économique mondiale provoquée par la guerre en Ukraine, l’Arabie saoudite a déposé, en mars 2022, 5 milliards de dollars à la Banque Centrale d’Egypte (BCE).

Dossiers régionaux

Outre l’économie, Hassan Salama, professeur de sciences politiques à l’Université du Caire, affirme que la rencontre entre le président égyptien et le prince héritier saoudien a évoqué les dossiers régionaux, notamment le retour de la Syrie dans le giron arabe. Au cours des derniers mois, l’Egypte et l’Arabie saoudite ont fait preuve de dynamisme qui vise à mettre fin à l’isolement régional de la Syrie. Pour la première fois en une décennie, le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukri, a visité la Syrie, le 27 février. En échange, le ministre syrien des Affaires étrangères, Faisal Meqdad, s’est rendu au Caire cette semaine pour la première visite officielle d’un chef de la diplomatie syrienne depuis le début de la guerre civile en Syrie en 2011. Aussi, l’Arabie saoudite a annoncé son intention d’inviter le président syrien, Bachar Al-Assad, au prochain sommet de la Ligue arabe qui aura lieu à Riyad le 19 mai prochain, mettant concrètement fin à l’isolement syrien.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique