Lundi, 15 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Un centre de rayonnement de l’islam modéré

May Al-Maghrabi , Mercredi, 29 mars 2023

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a inauguré cette semaine le Centre culturel islamique d’Egypte à la Nouvelle Capitale administrative. Focus.

Un centre de rayonnement de l’islam modéré
Le président Sissi lors de l’inauguration du Centre culturel islamique d’Egypte.

A la veille du premier jour du mois sacré du Ramadan, le président Abdel- Fattah Al-Sissi a inauguré jeudi le Centre culturel islamique d’Egypte au coeur de la Nouvelle Capitale administrative. Le premier ministre, Moustapha Madbouli, le grand imam d’Al-Azhar, cheikh Ahmad Al-Tayeb, et le ministre des Waqfs ont assisté à l’événement.

Etabli sur une superficie de 19 100 mètres carrés, le centre compte la troisième plus grande mosquée du monde avec une capacité d’accueil de 130 000 fidèles. Celle-ci possède deux minarets d’une hauteur de 140 mètres chacun. La mosquée d’Egypte est entrée dans l’encyclopédie Guinness des records. Elle possède notamment la plus grande chaire (minbar), d’une hauteur de 16,45 mètres, et le chandelier le plus lourd au monde, pesant 50 tonnes et faisant 22 mètres de diamètre. Le centre dispose également de la plus grande bibliothèque islamique ainsi qu’une immense salle pour la récitation et l’enseignement du Coran, baptisée Dar Al- Coran Al-Karim. Un parking de 7 étages pouvant accueillir 3 000 voitures sert l’établissement. Par ailleurs, le centre organisera des stages pour l’apprentissage de la récitation du Coran et des chants religieux. « C’est un projet culturel intégral et un phare de la connaissance et du discours religieux modéré », a commenté la première dame de l’Egypte, Entissar Al-Sissi, sur son compte officiel Facebook.

Oussama Al-Abd, soussecrétaire du comité des affaires religieuses au Conseil des députés, pense que ce Centre culturel islamique est un phare pour la pensée juste, basée sur les principes tolérants de l’islam. « L’établissement de ce Centre islamique s’inscrit dans le cadre des efforts de l’Etat pour faire face aux idées extrémistes. Il reflète surtout la volonté de l’Etat de contrer le terrorisme, au niveau idéologique, via la diffusion d’une pensée modérée et la rectification des fausses interprétations des textes religieux auxquelles ont recours les groupes terroristes pour justifier leurs crimes et recruter les jeunes », estime Al- Abd, appelant les prédicateurs du nouveau centre à travailler sur ces objectifs en présentant les vrais principes de l’islam pour le bien de l’humanité toute entière.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique