Lundi, 17 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Madbouli au Qatar: Une visite à portée économique

May Al-Maghrabi , Mercredi, 01 mars 2023

Le premier ministre, Moustapha Madbouli, a effectué cette semaine une visite de trois jours au Qatar, la première depuis la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays. Objectif : explorer les opportunités d’investissement.

Madbouli au Qatar: Une visite à portée économique
Le premier ministre égyptien et l’émir du Qatar ont évoqué à Doha le renforcement des relations bilatérales.

Le premier ministre, Moustapha Madbouli, est arrivé dimanche à Doha pour sa première visite au Qatar depuis le rétablissement des relations égypto-qataries en 2021. Une visite de trois jours à l’invitation de son homologue qatari, cheikh Khaled bin Khalifa bin Abdel-Aziz Al Thani, et au cours de laquelle les deux responsables ont évoqué les opportunités d’investissement et de coopération entre les deux pays. Madbouli était accompagné d’une délégation de haut niveau composée des ministres de la Planification, de la Santé, des Finances et du Commerce, ainsi que des présidents de la zone économique du Canal de Suez et de l’Agence centrale pour la mobilisation publique et les statistiques (CAPMAS). L’ordre du jour de la visite comprenait des entretiens entre les hauts fonctionnaires des deux pays et la signature d’un certain nombre de protocoles d’accord. A cela s’ajoute la tenue de réunions entre les membres de la délégation égyptienne et les hommes d’affaires au Qatar.

Lundi, Madbouli a été reçu par l’émir du Qatar, cheikh Tamim bin Hamed, qui a déclaré que le Qatar envisageait d’augmenter ses investissements en Egypte au cours de la prochaine période. L’émir du Qatar a estimé que malgré les crises qui pèsent sur l’Egypte et sur le monde, le pays a encore un très grand potentiel et qu’il était « important de poursuivre les plans de développement ». De son côté, Madbouli a salué les relations étroites entre les deux pays et a passé en revue les efforts de l’Egypte pour encourager les investissements locaux et étrangers et renforcer le rôle du secteur privé et les opportunités d’investissement, soulignant que « les investissements des frères au Qatar dans divers secteurs sont toujours les bienvenus ».

Augmenter les échanges commerciaux

Madbouli s’est aussi entretenu lundi avec son homologue qatari, cheikh Khaled bin Khalifa Al Thani. Les deux responsables ont parlé de l’augmentation des échanges commerciaux et de la coopération bilatérale en matière d’hydrogène vert, un domaine où l’Egypte dispose d’un potentiel de production à des prix compétitifs. Ils ont également abordé la possibilité d’exporter de l’énergie vers l’Europe par gazoduc. Les deux premiers ministres ont également convenu de préparer la visite d’une délégation d’hommes d’affaires qataris dans les zones franches, ainsi que dans la zone économique du Canal de Suez. Ils ont assisté lundi à la signature d’un accord visant à éviter la dualité fiscale sur les biens immobiliers, les revenus des entreprises, le transport maritime et aérien, les projets communs, les revenus des actions, les intérêts et les revenus du capital. Le premier ministre qatari s’est félicité de la coopération avec l’Egypte dans les domaines des produits pharmaceutiques, des zones franches, des hôtels et de l’immobilier. Il a souligné que le forum d’affaires, qui sera organisé par les deux pays au deuxième trimestre de 2023, est « une bonne occasion d’explorer davantage de domaines de coopération bilatérale ».

Selon les observateurs, la visite révèle l’essor des relations égypto-qataries et de la coopération entre les deux pays dans maints domaines. Selon un rapport publié lundi par la CAPMAS, le volume des échanges commerciaux entre l’Egypte et le Qatar est passé à 80,1 millions de dollars au cours des 11 premiers mois de 2022, contre 45,5 millions de dollars en 2021, soit une hausse de 76,2 %.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique