Lundi, 20 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Renforcer la stabilité régionale

Chaïmaa Abdel-Hamid, Mercredi, 25 janvier 2023

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a pris part, le 18 janvier à Abu-Dhabi, à un sommet régional axé sur les récentes évolutions dans la région.

Renforcer la stabilité régionale
Les dirigeants de l’Egypte, des Emirats arabes unis, de la Jordanie, de Bahreïn, du Qatar et d’Oman réunis à Abu-Dhabi.

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi et les dirigeants des Emirats arabes unis, de Jordanie, de Bahreïn, du Qatar et d’Oman ont convenu de « renforcer l’action arabe commune » et de « relever les défis politiques, sécuritaires et économiques dans la région » lors d’un sommet tenu le 18 janvier à Abu-Dhabi, sous le titre « Prospérité et stabilité dans la région ». « La coopération arabe et la création de partenariats de développement économique sont la principale voie pour garantir un avenir meilleur pour les peuples arabes », ont souligné les dirigeants arabes. Ils ont également souligné l’importance de l’adhésion aux règles de bon voisinage et du respect du principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des pays de la région.

La question palestinienne

Tarek Fahmy, professeur de sciences politiques à l’Université du Caire, explique que le Sommet d’Abu-Dhabi intervient en pleine escalade israélienne en Cisjordanie sous le nouveau gouvernement de Benyamin Netanyahu et avec la proposition israélienne d’annexer la vallée du Jourdain, une mesure qui entraînera un rejet arabe et international. « La question palestinienne s’impose dans toutes les rencontres arabes. D’ailleurs, le Sommet d’Abu-Dhabi est intervenu au lendemain d’un sommet qui a réuni les présidents égyptien, jordanien et palestinien au Caire. Les dirigeants arabes doivent s’accorder sur leur plan avenir pour tenter de freiner les agissements israéliens et de soutenir le peuple palestinien », explique Fahmy.

Un autre volet qui ne manque pas d’importance, selon Hassan Salama, professeur de sciences politiques à l’Université du Caire, est la coopération et l’intégration économique dans le contexte des défis mondiaux actuels. « Les pays arabes réunis ont souligné la nécessité d’intensifier leur partenariat dans divers domaines, surtout économique, politique et sécuritaire. Le tout dans le seul objectif d’assurer la stabilité et la sécurité de la région », conclut-il.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique