Mercredi, 17 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Concertation égypto-chinoise

May Al-Maghrabi , Mercredi, 18 janvier 2023

Le ministre chinois des Affaires étrangères, en visite au Caire, a discuté avec le président Abdel-Fattah Al-Sissi de la coopération bilatérale et des dossiers régionaux d’intérêt commun.

Concertation égypto-chinoise
Le président Sissi lors de sa rencontre avec le chef de la diplomatie chinoise, Qin Gang, au palais présidentiel.

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a accueilli, dimanche 15 janvier au Caire, le ministre chinois des Affaires étrangères, Qin Gang, en présence de Sameh Choukri, ministre des Affaires étrangères, et de Liao Liqiang, ambassadeur de Chine au Caire. Selon le communiqué de la présidence, la réunion a abordé les moyens de renforcer les relations entre les deux pays et les deux dirigeants ont exprimé leur volonté de hisser le niveau de coopération bilatérale à des horizons plus larges.

Lors de la rencontre, le président Sissi a affirmé à son hôte chinois la volonté de l’Egypte de poursuivre « la coopération fructueuse avec la Chine, dans le cadre du partenariat stratégique global qui unit les deux pays amis dans divers domaines », soulignant la performance exceptionnelle des entreprises chinoises participant aux projets de développement en Egypte. De son côté, Qin Gang a transmis au président Sissi les salutations du président chinois, Xi Jinping, affirmant que la Chine dispose de la même volonté de développer les relations stratégiques avec l’Egypte. Le ministre chinois a précisé que son pays soutenait les plans de développement et les projets nationaux en Egypte, en particulier à la lumière du grand essor que connaît le développement en Egypte, ainsi que l’infrastructure moderne qui y est installée et qui s’intègre avec l’initiative chinoise « La Ceinture et la Route ».

Le président égyptien et son hôte chinois ont également discuté des derniers développements dans les dossiers régionaux d’intérêt commun. A cet égard, Sissi a souligné la « position fixe de l’Egypte soutenant le rétablissement de la paix et de la stabilité dans les pays qui traversent des crises dans la région, de façon à renforcer leurs institutions nationales et à les soutenir dans la lutte contre le terrorisme ». De son côté, Gang a exprimé le plein soutien de la Chine à l’Egypte dans ses efforts de lutte contre le terrorisme et la réalisation de la sécurité régionale et a souligné l’appréciation de son pays pour l’Egypte en tant que « principal pilier de la stabilité au Moyen-Orient et centre de gravité du monde arabe et du continent africain ».

Le chef de la diplomatie chinoise s’est aussi entretenu avec son homologue égyptien, Sameh Choukri, et ils ont tenu une conférence de presse lors de laquelle ils ont affirmé l’importance de stimuler la coopération entre l’Egypte et la Chine qui a connu, au cours des dernières années, une croissance notable dans plusieurs domaines, dont les infrastructures, l’énergie, le commerce et les transports. Par ailleurs, Choukri a déclaré que l’Egypte espérait augmenter le tourisme chinois dans le pays pour revitaliser ce secteur en crise à cause de la pandémie de Covid-19 et la guerre entre l’Ukraine et la Russie.

Au niveau politique, Choukri a reconnu que la Chine tient à installer la stabilité dans la région et a affirmé que la rencontre avait témoigné d’une volonté sincère de la part de la Chine de contribuer à résoudre les dossiers régionaux litigieux. « Nous avons discuté de la nécessité de lutter contre le terrorisme à travers une approche globale apte à préserver la souveraineté et l’intégrité territoriale des pays qui ont connu des conflits », a-t-il déclaré. Abordant la cause palestinienne, le ministre chinois a, de son côté, appelé toutes les parties impliquées, en particulier Israël, « à s’abstenir de toute provocation ou escalade », affirmant que la Chine soutenait une solution juste et permanente à la question. « Les pourparlers ont aussi abordé le dossier du barrage de la Renaissance et la nécessité de parvenir à un accord juridique contraignant, le rejet des mesures unilatérales et l’aspiration de l’Egypte au soutien de la Chine sur ce dossier », a dit Choukri, ajoutant qu’ils ont aussi discuté des moyens de faire face à la crise alimentaire et énergétique.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique