Mercredi, 22 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

L’Egypte souligne son engagement pour les droits de l’homme

May Al-Maghrabi , Mercredi, 14 décembre 2022

A l’occasion de la Journée internationale des droits de l’homme, le gouvernement a dressé un bilan de ses efforts dans ce domaine.

L’Egypte souligne son engagement pour les droits de l’homme

A l’occasion de la célébration le 10 décembre de la Journée internationale des droits de l’homme, le ministère des Affaires étrangères a publié un rapport détaillant les évolutions qu’a connues ce dossier en Egypte. « La célébration de cette journée est l’occasion de réaffirmer l’engagement de l’Egypte à contribuer au renforcement du système international des droits de l’homme, ainsi qu’à améliorer la situation des droits de l’homme au niveau national », a indiqué le rapport, dressant un bilan des plus importantes mesures prises dans ce sens, en tête desquelles « Stratégie nationale des droits de l’homme 2021-2026 », lancée le 11 septembre 2021 par le président Abdel-Fattah Al-Sissi.

Cette stratégie adoptant une approche globale pour promouvoir les droits de l’homme et les libertés fondamentales a abouti au cours de la première année de sa mise en oeuvre à des résultats positifs, malgré les circonstances locales et mondiales difficiles résultant des répercussions de l’épidémie de Covid-19 et la guerre russoukrainienne.

La concrétisation de la stratégie a porté sur trois axes, à savoir la réforme législative, le développement institutionnel, ainsi que la formation et la sensibilisation éducatives. « Des efforts qui ont permis de renforcer les droits civils et politiques, les droits économiques et sociaux, la promotion des droits fondamentaux des femmes, des enfants, des personnes handicapées, des jeunes et des personnes âgées », souligne le rapport.

Le rapport explique également que des décisions du président de la République ont également contribué à la promotion des droits de l’homme, dont l’abolition de l’état d’urgence en vigueur au pays depuis 1981, l’appel au lancement d’un dialogue politique national incluant tous les courants politiques, la réactivation du Comité de grâce présidentielle, la proclamation de 2022 Année de la société civile et la promotion, pour la première fois, des femmes à des postes judiciaires-clés. Les initiatives lancées pour améliorer les conditions de vie des citoyens, dont celle de « Vie décente » pour développer les villages, sont venues répondre aux objectifs de la Stratégie nationale des droits de l’homme et « la Stratégie de développement durable : Vision 2030 de l’Egypte ».

Le rapport souligne aussi que l’Egypte a accompli d’importantes réalisations en termes de promotion de la démocratie, la lutte contre la corruption, la consolidation de l’identité nationale et le rejet de l’intolérance et des idées extrémistes. « L’Egypte reste ouverte au dialogue et est prête à coopérer plus étroitement avec tous les partenaires en matière du renforcement des droits de l’homme et des libertés fondamentales », conclut le rapport.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique