Lundi, 20 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Au coeur de la coopération sino-arabe

May Al-Maghrabi , Mercredi, 14 décembre 2022

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a participé au sommet sino-arabe, où il a appelé à renforcer le partenariat avec la Chine.

Au coeur de la coopération sino-arabe
Le président Sissi a appelé les participants au sommet à développer les mécanismes de coopération conjointe pour atteindre les intérêts communs.

Le président Abdel- Fattah Al-Sissi a participé vendredi au sommet sino-arabe tenu en Arabie saoudite. Dans le cadre de sa participation au sommet, le président s’est entretenu avec son homologue chinois, Xi Jinping, et ils ont examiné les dossiers bilatéraux et régionaux d’intérêt commun (voir encadré). Le président Sissi s’est également entretenu avec un nombre de dirigeants participant au sommet.

Dans son discours prononcé lors du sommet, le président a affirmé que celui-ci était un « nouveau point de départ » pour renforcer la coopération entre les deux parties, notant que la Chine était le principal partenaire commercial d’un grand nombre de pays arabes dont l’Egypte. Le président a appelé les participants à renforcer les partenariats arabo-chinois, dans le cadre des initiatives de « la Ceinture et la route » et du développement mondial, compte tenu des opportunités d’investissement qu’elles offrent dans divers domaines. « Notre volonté de renforcer cette coopération s’est traduite par la création du Forum de coopération Chine-Etats arabes en 2004. Aujourd’hui, cette volonté atteint son apogée avec la tenue du premier sommet sino-arabe qui intervient à un moment où le monde subit les répercussions de la crise Russie-Ukraine, surtout les pays en développement qui souffrent d’une crise alimentaire aigue », a souligné le président, notant que cette crise est l’un des principaux motifs du renforcement du partenariat sino-arabe pour faire face au défi mondial. Et ce, en renforçant les cadres de la coopération multilatérale pour élaborer une réponse internationale rapide et efficace aux besoins des pays en développement, la coopération Sud-Sud pour développer l’agriculture et les industries alimentaires, le transfert et la localisation de la technologie, le renforcement des capacités, l’amélioration des infrastructures dans les zones rurales, le transfert de technologie agricole et des systèmes d’irrigation modernes et durables.

Sur l’importance de ce partenariat, le président chinois a fait savoir que les échanges commerciaux entre les pays arabes et la Chine au cours de la dernière décennie ont totalisé 300 milliards de dollars, tandis que les investissements conjoints directs se sont élevés à 27 milliards de dollars. Il a indiqué que 200 projets ont été mis en oeuvre entre les deux parties dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la route ».

Convergence politique

Au niveau politique, le discours du président Sissi a mis l’accent sur la convergence de vues sur les questions régionales entre les parties chinoise et arabe. Il a appelé les deux parties « à coopérer pour résoudre les crises régionales en Libye, en Syrie, au Yémen et dans d’autres régions souffrant du terrorisme afin de mettre fin aux souffrances, d’apporter la paix et la sécurité et de donner la priorité au développement ». Le président a surtout souligné que les perspectives de coopération sino-arabe et les opportunités de son développement ne se limitent pas aux aspects économiques et de développement, mais s’étendent aux domaines politique et culturel. « Les politiques équilibrées de la Chine à l’égard de diverses questions arabes, en général, et de la question palestinienne en particulier, ainsi que le soutien de la Chine au droit légitime palestinien d’établir un Etat palestinien indépendant sont hautement appréciées par le monde arabe », a-t-il affirmé. Il a invité les participants à tenir le prochain sommet sino-arabe en Egypte.

Mokhtar Al-Ghobachi, politologue, estime que le discours du président devant le premier sommet sino-arabe a mis l’accent sur les priorités de l’Egypte de ce partenariat, ainsi que sur son rôle régional important face aux défis qu’affronte le monde arabe. Selon lui, le discours a été une sorte de feuille de route pour faire face aux défis actuels posés par les événements mondiaux successifs et ce, en appelant à renforcer la coopération multilatérale et conjointe pour développer l’agriculture et les industries alimentaires, améliorer les infrastructures, transférer la technologie agricole et les systèmes d’irrigation modernes et durables, afin de faire face à la crise alimentaire qui menace le monde.

« L’Egypte considère que la coopération arabo-chinoise contribue à renforcer les efforts internationaux visant à faire avancer le processus de paix juste au Moyen-Orient, à prendre des mesures pour coordonner les politiques commerciales entre les parties arabe et chinoise, à renforcer la coopération entre les deux parties dans le cadre de l’Organisation mondiale du commerce et à échanger les expériences sur la création et la gestion de zones franches et économiques. L’Egypte accorde un intérêt particulier à la coopération économique vu que la Chine a des investissements importants dans la zone économique du Canal de Suez dans le cadre de l’initiative la Ceinture et la route », explique Al-Ghobachi, notant que les relations égypto-chinoises ont connu une croissance notable au cours des dernières années dans les domaines des infrastructures, de l’énergie, du commerce et autres. « Ce qui rend l’Egypte un modèle concret et réussi encourageant le renforcement du partenariat sino-arabe ». Il souligne que le renforcement du partenariat sino-égypto-arabe ne se fera pas au détriment de ceux avec l’Occident.

 

Réunions bilatérales en marge du sommet

Arabie saoudite : Le président Sissi a discuté avec le prince héritier Mohammed bin Salman des moyens de promouvoir l’intégration économique et l’investissement bilatéral. Ils ont abordé le lancement de projets communs à la lumière des opportunités d’investissement prometteuses qui s’offrent aux deux parties.

Soudan : Le président égyptien et Abdel-Fattah Al-Burhan, chef du Conseil de souveraineté transitoire du Soudan, ont affirmé vendredi la nécessité de parvenir à un accord juridiquement contraignant sur le remplissage et l’exploitation du barrage éthiopien de la Renaissance. Le président Sissi a également exprimé le soutien de l’Egypte à l’Accord-cadre sur la transition politique au Soudan.

Iraq : Lors de sa rencontre avec le premier ministre iraqien, Mohamed Shia Al-Sudani, jeudi, le président Sissi a souligné le soutien de l’Egypte au peuple iraqien dans sa guerre contre le terrorisme et sa lutte pour rétablir la stabilité et la paix.

Tunisie : Le président Sissi a souligné la volonté de l’Egypte de stimuler le commerce et les investissements avec la Tunisie lors d’une réunion avec son homologue tunisien, Kais Saied, vendredi. Pour sa part, Saied a salué les relations solides qui unissent l’Egypte et la Tunisie sur les plans officiel et populaire.  

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique