Dimanche, 21 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Terrorisme : La lutte se poursuit

Chaïmaa Abdel-Hamid, Mercredi, 11 mai 2022

L’attaque contre une station de pompage de l’eau au Sinaï, qui a fait 11 morts parmi le personnel des forces armées, a été revendiquée par le groupe terroriste Daech. Un acte lâche et désespéré.

Terrorisme  : La lutte se poursuit
Le président Sissi a dirigé la réunion du Conseil suprême des forces armées, exigeant que toutes les mesures nécessaires soient prises pour éliminer le fléau terroriste.

Un officier de l’armée et 10 soldats tués et 5 blessés. C’est le bilan de l’attaque terroriste menée le 7 mai contre une station de pompage de l’eau à l’ouest du Sinaï. Selon un communiqué publié par le porte-parole des forces armées, Ahmad Hafez, des éléments takfiris ont attaqué une station de pompage de l’eau dans l’ouest du Sinaï. Il s’en est suivi des accrochages entre les assaillants et la force chargée de la sécurité du site. « Les éléments terroristes ont été poursuivis et sont actuellement assiégés dans une zone isolée du Sinaï », cite le communiqué.

Au lendemain de l’attaque, le président Sissi a dirigé une réunion du Conseil suprême des forces armées. Le chef de l’Etat a demandé à ce que toutes les mesures soient prises au Nord-Sinaï afin d’éliminer les éléments takfiris et d’éradiquer totalement le terrorisme. Le président a en outre salué les efforts déployés par les forces armées pour contrer le fléau terroriste au Sinaï en coopération avec les habitants locaux. Les attentats terroristes dans le Sinaï, notamment au nord de la péninsule, ont nettement diminué ces dernières années après l’opération massive de l’armée et des forces de sécurité.

Opération de représailles

L’attaque, qui a suscité une vague de condamnations internationales, a été revendiquée, dimanche, par le groupe terroriste Daech. Acte de représailles ou tentative désespérée des terroristes de dire qu’ils existent ? Le général Khaled Okacha, expert sécuritaire, explique que les forces armées ont réussi ces dernières années à réaliser une grande victoire sur le terrorisme et à le déraciner. « Cette attaque dans l’ouest du Sinaï est clairement une tentative désespérée de la part des groupes takfiris de cibler des installations qui fournissent des services à la population », affirme l’expert. Et d’ajouter : « Cette attaque fait suite au retour des personnes touchées par le terrorisme dans leurs villages au nord du Sinaï ». Okacha tient à souligner que l’Etat et ses institutions travaillent dans la région du Sinaï sur plusieurs axes. D’une part, la sécurité, de l’autre, le développement et la reconstruction. Or, les terroristes veulent entraver cet effort.

Ahmad Kamel Al-Béheiri, chercheur au Centre des Etudes Politiques et Stratégiques (CEPS) d’Al-Ahram, explique que cette attaque est un acte de représailles après la mort du chef de la branche armée de Daech, Abou-Obeida Al-Ansari, lors d’une opération spéciale des forces armées. L’organisation terroriste a pleuré Al-Ansari, jeudi dernier, dans sa publication Al-Nabaa. La mort d’Al-Ansari avait été précédée d’une vaste opération dans le village d’Al-Moqataa, causant également la mort du responsable de Daech dans ce village, explique Al-Béheiri. « Les terroristes, dans l’incapacité d’attaquer les barrages de sécurité, ont lancé leur attaque contre une station de pompage de l’eau », ajoute-t-il.

Pour sa part, Ahmed Eleiba, spécialiste des questions sécuritaires au CEPS d’Al-Ahram, explique que l’Egypte a déployé d’énormes efforts pendant de longues années pour mettre fin au terrorisme. Une mission qu’elle a parfaitement accomplie au point de devenir un pays modèle en ce qui a trait à la lutte contre le terrorisme. Il existe cependant quelques cellules dormantes qui mènent des opérations terroristes limitées dans les régions semi-isolées, telle cette station de pompage de l’eau. Eleiba s’attend à ce que les prochains jours témoignent d’une intensification des opérations de ratissage dans cette région.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique